AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Appartement de Michael Johnson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michael Johnson
Gangsters - Gangsta
Gangsters - Gangsta
avatar

Nombre de messages : 860
Age : 38
Gang : Solitaire, pour l'instant ...
Metier : Vigile (à la bijouterie) et gérant du Hot-Food
Date d'inscription : 18/07/2009

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): Desert Eagle (x1), Uzi 9mm (x2)

MessageSujet: Appartement de Michael Johnson   Dim 19 Juil - 17:07

Darryl et moi arrivont enfin au bloc n°2 de ce quartier. C'est là que j'habite depuis maintenant 2 jours environ, et je m'y plait bien. Nous rentrons dans le bâtiment, et prenons l'ascenseur jusqu'au septième étage, là où est situé mon appartement. Nous sortons de la petite cabine, et nous nous dirigeons vers la porte juste en face. Je trempe ma main dans la poche de mon baggy, et en sort des clefs, celle de mon appartement. Je les glisse dans la serrure, et les fait tourner lentement. Je pose ma main sur la serrure, et ouvre la porte. Darryl entre en premier, et je le suis. Il va s'asseoir dans le canapé, et allume la télévision en face de lui. Moi, je vais chercher deux bières fraîches dans la cuisine, je les décapsule et en offre une à Darryl qui me remercie. Nous nous asseillons, et je regarde un peu la télé, avant de regarder mon appartement de tous les côtés.

A ma gauche, il y a la cuisine, pas très spacieuse, mais je m'en fous pas mal, je ne cuisine pas bien souvent. Derrière nous, une grande table de six personnes est installée, mais je crois pas qu'elle n'aura plus d'utilité que la cuisine. A côté de la porte d'entrée, il y a une porte qui mène vers la salle de bain. Dedans, il y a juste une douche, un lavabo et des toilettes. A côté de la salle de bain, il y a ma chambre, pas très spacieuse, mais c'est bien sûr juste pour dormir. Il y a un lit double, une chaîne stéréo, une colonne avec des dizaines de CD's et une garde-robe. Je suis bien content de mon petit chez moi, et je crois que j'ai fait une bonne affaire.

Une heure après, Darryl et moi sommes en train de zapper et essayons de trouver une chaîne intérresante. Nous ne trouvons rien, et Darryl décide alors d'aller acheter des sapes aux magasins du centre-ville. Je crois que je vais me rendre à ce magasin pour lequel j'avais vu une affiche en ville, Ammu je sais plus trop quoi. Je m'en rappellerai bien plus tard. Darryl me donne de quoi lui acheter un flingue, pour sa propre protection me dit-il. Nous nous tcheakons, et nous séparons alors. Je décide d'aller à pied vers le magasin, et j'emporte aussi un sac de sport pour mettre les armes achetées dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Dillinger
Mort
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 26
Gang : /
Metier : Agent du F.B.I - Instructeur de tir
Date d'inscription : 28/10/2009

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): Kimber 1911 Custom TLE/RL II ( x1 ) / Glock 17 ( x1 )

MessageSujet: Re: Appartement de Michael Johnson   Sam 9 Jan - 1:15

Aux bureaux du FBI :

De retour de l'hôpital après une petite heure de route, le véhicule du FBI vint prendre place dans le parking souterrain situé sous les bureaux et la partie réservé au FBI.
Les deux agents ayant jusqu'à maintenant escortés l'agent Dillinger sont repartis vaquer à leurs occupations tandis que Matt' lui ne s'est pas fait prier pour retourner à son bureau.
Après avoir reçu la visite de quelques uns de ses collègue ainsi que de son supérieur en chef, il s'est vu confier une nouvelle affaire.
Il lui tardait de reprendre le service au plus vite et il ne va pas attendre plus longtemps avant de commencer à ouvrir cette fameuse enveloppe de couleur beige renfermant toutes les informations sur une affaire bien précise.
Tout un dossier a été monté, ça concerne le meurtre de trois personnes retrouvés dans un véhicule brulé, les trois morts ont été calcinés, leur identité prélevée et quelques indices relevés.
Le dossier nous apprend que des empruntes n'appartenant à aucun des trois morts ont également été relevées sur une veste en cuir, il s'agirait de Michael Johnson qui aurait déjà fait de la prison pour de nombreux délits.
Déjà connu des services des forces de l'ordre, il ne sera pas difficile à retrouver mais il lui faudra être tout de même très méfiant avec ce gars là.

Finissant de lire le dossier en entier, il réaliser quelques recherches précises et complètes sur le suspect principal dans cette affaire.
Il va aller lui rendre une petite visite directement à son domicile, c'est le meilleur moyen pour réussir à tomber sur un suspect pour pouvoir l'interroger au plus vite.
Ce Michael a déjà fait dix ans de prison pour des assassinas, il a également appartenu à un gang et mêlé dans des affaires de drogue.
C'est loin d'être un ange, ce dossier est plutôt intéressant et Matthew serait prêt à parier que ce type est son coupable, autant aller le vérifier.

Rangeant tout ce qui se trouvait dans le dossier, il s'empressa de s'équiper d'un gilet par balle par dessus lequel il s'habilla d'une veste noir.
Holster d'épaule en place dans lequel se tient son glock 17 et le voici enfin prêt à se rendre là où habite ce Michael Johnson.

C'est tout seul qu'il retourne au parking souterrain des locaux du FBI, Matt' aime bosser en solitaire, se coltiner un co-équipier toute la journée, c'est loin d'être très agréable en réalité.
Clé en main, il monte à bord de l'un des véhicules banalisés, une BMW 325-i, un véhicule qu'il apprécie plus que tout d'une part pour son design et d'autres part pour sa rapidité et sa discretion.
Contact enclenché et déjà, le véhicule quitte le parking, rejoignant bien vite cette longue route en direction de la ville.
Finalement, jamais il ne saura pourquoi les locaux du FBI ont été installés aussi loin de Trinity...


En ville, quartier de Michael Johnson :

Ca devrait être rapide normalement, il rencontre le suspect, il lui pose quelques questions et s'il est bien coupable, il l'arrête.
Mais à quoi bon prendre autant de risques, l'agent Dillinger va d'abord s'occuper de l'arrêter avant de lui poser la moindre question.
Au poste, il sera sans doute plus coopératif qui sait.
Le suspect vivant dans le bloc numéro deux de ce quartier, Matthew arrêta son véhicule un peu plus loin de celui ci pour ne pas faire remarquer son arrivée en ces lieux.

Il ne tarda pas à descendre de son véhicule pour marcher jusqu'au bloc où réside Michael, entrant sans difficulté dans celui ci, il se rendit au septième étage en vitesse.
Face à la seule porte de l'étage, il sortit son arme, il doit respecter certaines procédures avant d'enfoncer la porte et c'est ainsi qu'il frappa assez fort à la porte de l'appartement.

« FBI, ouvrez ! »

Aucune réponse après cinq secondes passées et c'est d'un grand coup de pied dans la serrure qu'il fit sauter celle ci.
En un instant, le voici désormais à l'intérieur même de l'appartement, couvrant tous les champs avec le canon de son arme...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Michael Johnson
Gangsters - Gangsta
Gangsters - Gangsta
avatar

Nombre de messages : 860
Age : 38
Gang : Solitaire, pour l'instant ...
Metier : Vigile (à la bijouterie) et gérant du Hot-Food
Date d'inscription : 18/07/2009

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): Desert Eagle (x1), Uzi 9mm (x2)

MessageSujet: Re: Appartement de Michael Johnson   Sam 9 Jan - 1:46

Epicerie du coin, milieu d'après-midi

Je demande un paquet de cigarettes de n'importe quelle marque au vendeur, et celui-ci m'en donne un de Marlboro. Quelque soit la marque de celles-ci, pour moi, des cigarettes restent des cigarettes. Je lui paye ce que je lui dois, et ressort de l'épicerie accompagné de Darryl et avec déjà une clope en bouche. Je l'allume d'un geste qui est devenu une habitude depuis toutes ces années que je fume, et c'est en marchant que Darryl et moi retournons à mon appartement, où nous avons prévu de regarder un film loué à la vidéothèque juste avant notre passage à l'épicerie. Je ne sais pas de quel film il s'agit, vu que je me suis occupé d'acheter le pop-corn et les sodas tandis que Darr' choisissait un film.
Je salue le vendeur que je commence un peu à connaître maintenant, et nous sortons du magasin. Dehors, le vent froid de l'hiver me fouette en plein visage, mais heureusement, je ne suis pas bien loin de mon petit chez moi.

En chemin, je passe plusieurs fois à côté de me casser la gueule devant des gens qui ne demandent qu'à voir un mec tomber. La neige a fait son apparition depuis plusieurs jours, et c'est très chiant. Heureusement que je n'ai plus ce poste de videur de la boite de nuit, car je devrai rester dehors toute la nuit à laisser entrer la plupart des gens qui s'y présentent. Maintenant, je passe mes journées bien peinard dans un bureau, où je m'occupe de passer des commandes de viande, de frites et de petits pains industriels pour le Hot-Food. Un travail qui peut sembler facile, oui, mais qui ne l'est pourtant pas tellement. J'ai déjà fait plusieurs heures supplémentaires depuis mes débuts, mais ça vaut le coup par rapport à mon ancien job.


Appartement de Michael Johnson

Darryl et moi montons les escaliers en rigolant, nous racontant des blagues. Celle qui vient de sortir était bien merdique, mais tellement drôle. Mais malheureusement, mes rires s'arrêtent lorsque je vois ma porte d'entrée défoncée. Je retiens Darryl avec mon bras gauche, et lui fait signe de se taire. Je lui montre la porte, et il ne dit plus un mot. Chacun d'entre nous sort son arme de sa ceinture, pour ma part un Desert Eagle que j'avais choppé il y a un moment à des trafiquants dans un monospace. C'est en fait la raison pour laquelle ce flic est là, mais je ne le sais pas encore.

Armes vers l'avant, Darryl et moi avançons déjà prudemment vers l'appartement. Lorsque je suis devant la porte, qui n'est même plus vraiment une porte, je vois un flic qui pointe tous les coins de l'appartement avec son arme. La BMW que j'ai vue devant devait lui appartenir. Je tire en sa direction, mais sous l'effet de l'adrénaline, je le rate de très peu.


"Meeerde ! Cache toi Darryl !"

Je le vois faire une sorte de roulade vers le canapé, et se cacher derrière. Darryl se cache d'un côté de la porte, et moi de l'autre. Nous nous mettons tous à tirer, et les balles manquent de nous toucher de très près ... Les dégâts dans mon appartement vont être horrible ... Et merde !
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Dillinger
Mort
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 26
Gang : /
Metier : Agent du F.B.I - Instructeur de tir
Date d'inscription : 28/10/2009

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): Kimber 1911 Custom TLE/RL II ( x1 ) / Glock 17 ( x1 )

MessageSujet: Re: Appartement de Michael Johnson   Sam 9 Jan - 2:09

L'appartement semble être vide, Matthew aurait sans doute dû attendre un peu dans son véhicule avant de se risquer à entrer de force.
Les moyens sont nombreux pour vérifier si quelqu'un se trouve à l'intérieur d'un appartement ou non et il n'a rien fais pour le savoir.
Le silence total et le plus complet dans tout l'étage alors qu'un coup de feu se fait entendre, un impact à quelques centimètres de sa tête, son oreille droite siffle, il n'entend presque plus rien mais c'est par simple réflexe qu'il se jette au sol sur le coté.
Ayant comprit que le suspect vient tout juste d'arriver, l'agent Dillinger trouve refuge derrière un canapé, main posée sur son épaule et...

« Merde ! »

Sa radio n'est pas là, il ne l'a pas prise avec lui avant de venir, il va devoir se débrouiller seul. Des coups de feu partent de nouveau, ils sont apparemment deux contre lui.
Il riposte sans vraiment savoir où il tire, se contentant de passer son arme par dessus le canapé pour essayer de convaincre les deux hommes de poser leurs armes.
Rien n'y fait, tous deux semblent déterminés à faire la peau de l'agent fédéral, espérant que les coups de feu alertent les environs et les autorités, Matthew n'a qu'à tenir un certain temps.

Il n'a que deux chargeurs pleins sans compter celui déjà dans son arme, il va devoir y aller doucement avec ses balles, deux armes contre une seule, le calcul est vite fait.
Une nouvelle fois il ouvre le feu sans savoir que l'une de ses balles vient de manquer de retirer la vie à l'un des deux hommes encore à l'extérieur de l'appartement.
La situation devient critique, les balles fusent sans cesse, dans l'appartement, tout ou presque semble déjà criblé de balles.
Cet appartement va ressembler à une véritable passoire à la fin, c'est certain même.

« Posez vos armes ! »

Rien n'y fait, ils ne cesseront pas de tirer tant que l'agent du FBI n'est pas mort ou ne s'est pas rendu mais hors de question de se rendre.
Il ose une nouvelle fois ouvrir le feu et une balle vint le toucher à son avant bras droit. Ce n'est qu'une éraflure qui saigne tout de même abondamment.
Il n'a pas lâché son arme mais il se tient désormais l'avant bras de son autre main, essayant de ne pas crier sous l'effet de la douleur.

« Bordel de... »

Matthew respire fort, il souffle, déjà sa cravate lui sert de garot alors que les deux ganstas n'ont toujours pas cessés de tirer dans sa direction.
Il peut encore utiliser son arme c'est certain et c'est ce qu'il n'hésite pas à faire alors que son premier chargeur est au sol, remplacé bien vite par un second.
Matt' ne doit pas rester ici s'il tient à la vie, ce canapé ne pourra bientôt plus le protéger, ce n'est qu'une question de temps et c'est après un court moment d'hésitation qu'il se redresse en vitesse, courant en direction d'un coin de mur d'où il a une vue sur l'entrée de l'appartement.
Au dernier moment, une balle qui vint le percuter dans le bas du dos, heureusement, son gilet par balle bien que la sensation soit des plus désagréables.
Une nouvelle fois à couvert, il essaye mentalement de trouver un moyen de se tirer de là au plus vite en attendant les renforts...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Michael Johnson
Gangsters - Gangsta
Gangsters - Gangsta
avatar

Nombre de messages : 860
Age : 38
Gang : Solitaire, pour l'instant ...
Metier : Vigile (à la bijouterie) et gérant du Hot-Food
Date d'inscription : 18/07/2009

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): Desert Eagle (x1), Uzi 9mm (x2)

MessageSujet: Re: Appartement de Michael Johnson   Sam 9 Jan - 14:14

Les balles continuent de siffler très près de mon bras, le seul membre que je laisse un peu sortir de derrière le mur pour tirer à l'aide de mon arme. D'ailleurs, pas de chance, car l'une de mes dernières balles tirées a atterri en plein dans l'écran de ma télévision. Je devais en changer de toute façon, mais un nouvel appartement me sera plutôt utile lorsque cette fusillade sera terminée. Sauf si j'ai du temps à perdre pour tout réparer, chose que je n'ai pas !
Ne sachant pas que j'allais avoir un tel échange de coups de feu en partant, je n'ai emmené que trois chargeurs en comptant celui déjà dans l'arme. Mais j'ai un peu plus de chance en voyant que Darryl en a apporté cinq, sans même compter celui dans son arme. Je me demande comment il a pu transporter tout cela dans une simple poche de baggy, mais il a réussi. Je vide déjà mon premier chargeur, et j'en attrape un autre, avant de balancer l'autre dans l'appartement, espérant juste qu'il attirera un peu l'intention du flic, mais ce n'est pas le cas. Il est entraîné pour rester concentré dans de tels situations, le distraire sera une chose difficile pour nous.

Alors que le canapé ne tiendra plus longtemps, je vois que le flic se fait toucher à l'avant-bras par l'une des balles de Darryl. Ce n'a pas l'air d'être sa première blessure par balle dans sa vie, car il ne crie pas un mot. Mais la douleur doit être intense maintenant. J'essaie de profiter de sa douleur pour prendre un risque pouvant me coûter la vie. Je sors ma tête de derrière le mur, et je commence à très bien viser, mais pas de chance, car je le rate. Je retourne derrière mon mur, et ressors déjà mon bras pour tirer. Une chose est sûre, même si l'un de nous deux meurt durant cette fusillade, nous resterons jusqu'au dernier. même si nous devons y rester tous les deux.

Tandis que Darryl recharge son Deagle, le flic en profite pour prendre ses jambes à son cou, et courir vers une espèce de coin, d'où il a une excellente vue sur l'entrée de l'appartement. Mais lors de sa course, l'une de mes balles vient lui percuter le dos d'une force incroyable.
J'ai bien cru que c'était enfin fini, mais pas de chance, la balle que je viens de tirer me fait me rendre compte qu'il porte un gilet par balle, et pas n'importe lequel, vu qu'il a résisté à l'impact d'une balle tirée pourtant de très près. Darryl ne s'en est pas rendu compte, je me dois évidemment de lui dire.


"Putain mec, ce poulet a un gilet par balle ! Vise la tête, les bras et les jambes, on peut pas faire autrement !"

Je recommence à tirer, et je me rends compte que l'une de mes balles l'a enfin touché à la jambe. Mais je ne sais pas si ce mec, qui a tout de même continué à tirer avec un bras touché par balle, va à peine sentir la douleur. Je continue de tirer par précautions, tout comme mon pote Darryl.
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Dillinger
Mort
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 26
Gang : /
Metier : Agent du F.B.I - Instructeur de tir
Date d'inscription : 28/10/2009

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): Kimber 1911 Custom TLE/RL II ( x1 ) / Glock 17 ( x1 )

MessageSujet: Re: Appartement de Michael Johnson   Sam 9 Jan - 14:30

La situation devient de plus en plus critique pour l'agent Fédéral qui n'avait pas prévu de se retrouver dans une telle situation.
Lui aurait préféré une arrestation en douceur et en quelques secondes mais au lieu de cela, le voici confronté à deux types armés qui semblent décidés à le tuer pour de bon.
En même temps, Matt' ferait la même chose s'il était à leur place, un agent des forces de l'ordre qui se trouve dans son appartement alors qu'il est justement recherché, il aurait ouvert le feu sans plus attendre.
Alors qu'il se trouve toujours derrière ce mur, les balles lui passent sous le nez, certaines viennent briser les vitres de l'appartement, une autre vint mettre la télévision hors d'usage.
Des cadres photos, quelques objets, des appareils électroniques, tout est désormais impossible d'utilisation et cet appartement va nécessiter quelques réparations couteuses mais c'est loin d'être le moment de penser à ceci.

Il pense intérieurement, essaye de se concentrer bien que la douleur de son avant bras soit vraiment des plus atroces.
L'agent Dillinger pour une fois se trouve dans une mauvaise passe bien qu'aux bureaux tout le monde sait qu'il se trouve dans cet appartement, personne ne réagira sans doute avant quelques instants.
Mais si jamais son véhicule reçoit un appel radio auquel aucune réponse ne vient en retour, une unité rappliquera aussitôt dans le quartier.
D'ailleurs, tous les alentours désormais doivent entendre les bruits de la fusillade, des impacts de balles de partout, personne ne doit oser sortir de son appartement.
Alors que le temps semble être vraiment long, seules quelques secondes se sont écoulées ce qui explique le fait que les renforts ne soient pas encore arrivées.

« Arg... »

Une autre sensation de douleur intense alors qu'il se sent tomber le long du mur sans pour autant se mettre à découvert.
Il vient tout juste de se faire toucher au molet de sa jambe droite, impossible pour lui désormais de continuer la lutte contre ces deux malfaiteurs.
Criant de douleur, ne pouvant plus se retenir, il garde tout de même son arme bien en main, il ne mourra pas tant qu'il ne l'a pas décidé, c'est comme ça.
Sa vie n'est pas encore en danger mais désormais, il perd d'avantage de sang et la situation pourrait bien vite s'aggraver avec le temps, c'est certain.

Il transpire malgré le froid à l'extérieur, il tremble, ses mouvements sont désormais mal calculés. Les veines sur ses tampes ressortent légèrement, il serre les dents pour ne pas hurler de douleur, son but est de faire en sorte que les munitions des deux gangsters soient épuisées.
Il ne lui reste plus qu'un chargeur et demi, il doit en faire bon usage alors qu'ils croiront sans doute qu'il est mort en voyant qu'il ne riposte plus.
Si l'un des deux se met à découvert, il n'aura qu'à ouvrir le feu mais si la situation ne se presse pas plus, il risque de perdre connaissance avec le temps...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Michael Johnson
Gangsters - Gangsta
Gangsters - Gangsta
avatar

Nombre de messages : 860
Age : 38
Gang : Solitaire, pour l'instant ...
Metier : Vigile (à la bijouterie) et gérant du Hot-Food
Date d'inscription : 18/07/2009

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): Desert Eagle (x1), Uzi 9mm (x2)

MessageSujet: Re: Appartement de Michael Johnson   Sam 9 Jan - 16:01

Nous arrivons très bientôt à la fin de cette fusillade. Je le sais tout simplement car le flic vient de s'écrouler légèrement derrière son mur. Il a été touché au mollet gauche par une balle de mon Deagle, et à la légère distance où je suis, la balle a sûrement traversé sa jambe pour aller se loger dans le mur un peu plus loin. Mais malgré tout le flic continue à nous arroser de ses balles, je n'aurai jamais cru qu'un poulet serait aussi tenace. Mais il a été imprudent, il est venu tout seul dans l'appartement d'un homme recherché, et qui avait déjà fait une dizaine d'années de prison pour multiples meurtres et autres délits qui ont coûté la vie à des personnes, le plus souvent innocentes. Mais l'agent s'attendait peut-être à une arrestation comme dans les films : le flic entre, menotte le suspect et se casse avec lui en lui rédigeant ses droits. Mal vu. On est à TC, une arrestation de ce genre serait presque impossible, sauf chez les mecs qui ne tiennent pas à rester en vie très longtemps. Car oui, une arrestation est très souvent synonyme de prison, et la prison de Trinity ne fait pas de cadeaux, j'en suis l'une des preuves vivantes.

Cette fois-ci, le flic n'arrive vraiment pas à se retenir de crier. Ses hurlements sont tels que je n'entends presque plus les balles siffler et les flingues cracher celles-ci. Pourtant, le flic continue de nous tirer dessus, mais il se modère question munitions. Il ne doit pas lui en rester beaucoup, car depuis le début de la fusillade, il y a presque cinq minutes, nous avons échangé plusieurs chargeurs de munitions. Mais lorsque je tire, la stratégie du flic me vient à l'esprit. Il doit sûrement attendre que nous n'ayons plus de munitions, pour ensuite nous tirer dessus, et aller appeler des renforts. Mais un gangster n'est pas con à ce point. J'ai vécu à Brooklyn, et là-bas, les flics utilisent le plus souvent des tactiques désésperées, tout comme ce mec ici présent. Une idée me vient alors à l'esprit. Si je fais semblant de ne plus avoir de munitions, le flic aura déjà plus confiance en lui, et viendra nous arrêter. Mais lorsqu'il passera la porte, une balle de mon Desert Eagle viendra le transpercer, et mettra sûrement fin à ses jours.

Je fais signe à Darryl d'arrêter de tirer, et de faire comme moi.


"Merde, j'ai plus de munitions ..."

Je dis cela assez bas, pour faire comme si je ne voulais que que Darryl l'entende, mais le flic à dû l'entendre lui aussi. Je fais un léger clin d'oeil à Darryl, et celui-ci fait comme si il avait le même problème.

Darryl : << Moi non plus ... >>

Je suis pas bien sûr que ça marchera, mais je l'espère bien.

"On se rend ! Viens nous chercher, je préfère car tu risquerais de nous tirer dessus !!"
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Dillinger
Mort
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 26
Gang : /
Metier : Agent du F.B.I - Instructeur de tir
Date d'inscription : 28/10/2009

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): Kimber 1911 Custom TLE/RL II ( x1 ) / Glock 17 ( x1 )

MessageSujet: Re: Appartement de Michael Johnson   Sam 9 Jan - 16:32

Toujours écroulé au sol, le temps passe toujours aussi lentement et dans l'appartement, les tirs cessent enfin.
Il semblerait que les deux gangsters soient également à court de munition mais ils pensent sans doute que Matthew n'est qu'un simple agent de police, rien de plus.
S'ils n'ont plus de munition comme ils le disent, pourquoi ne s'en vont-ils pas, ils sont à l'extérieur de l'appart' et en quelques instants seulement, ils peuvent fuir.
Cette dernière phrase que cri l'un des deux hommes est des plus ridicules, l'agent Dillinger n'y répondra pas.
C'est un piège il le sait, il ne faut pas être né de la dernière pluie pour savoir ça et lui même sait qu'un gangsta n'est pas quelqu'un de simple d'esprit.
Ils sont organisés, équipés et surtout ont une très bonne connaissance du terrain dans lequel ils vivent et se déplacent tous les jours. Matthew en a été témoin il y a quelques mois face au GET lors d'une arrestation qui a mal tournée.

Alors, au lieu de lui répondre, il ose mettre son arme à découvert et tirer trois autres coups de feu qui vinrent trouer le mur à quelques centimètres du corps de l'un des deux gangsters.
Ils l'ont compris à leur tour, Matthew est loin d'être un imbécile bien que le fait d'être venu ici seul en est une preuve éventuelle.
S'en suivit un long silence dans tout l'étage, dans les appartements voisins, on peut entendre un peu de bruit, certains en profitent surement pour quitter l'immeuble par les escaliers de secours à l'extérieur.
Matthew pourrait faire de même mais sa nouvelle blessure au mollet ne lui permet pas de marcher malheureusement, il doit trouver autre chose.

Et pourtant, de son humeur à ne pas lâcher prise, il se redresse enfin lentement en s'aidant du mur sur lequel il s'appuie pour ne pas tomber de nouveau au sol.
Il saigne désormais abondamment du mollet et son jean est tâché de son propre sang.
L'agent Dillinger ne le sait pas encore mais des «équipes des forces de l'ordre arrivent, ils sont encore loin mais ils ne devraient pas tarder à arriver sur place tout comme les secours.
Nouveau chargeur enclenché dans son arme alors qu'il souffle un bon coup, attendant le moment propice pour essayer de mettre fin aux jours de ces deux hommes.

Toujours sans rien dire, le voici désormais à moitié à découvert, arme en avant de sa main gauche non blessée, il ouvre le feu en direction de l'entrée de l'appartement.
Le mur est de nouveau troué, il espère pouvoir toucher l'un des deux hommes bien que tout se passe si rapidement désormais pour lui...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Michael Johnson
Gangsters - Gangsta
Gangsters - Gangsta
avatar

Nombre de messages : 860
Age : 38
Gang : Solitaire, pour l'instant ...
Metier : Vigile (à la bijouterie) et gérant du Hot-Food
Date d'inscription : 18/07/2009

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): Desert Eagle (x1), Uzi 9mm (x2)

MessageSujet: Re: Appartement de Michael Johnson   Sam 9 Jan - 18:25

Mon idée n'a pas trop marché, mais je n'y comptais pas tellement. C'est un flic, du FBI vu sa voiture blindée et banalisée tout à fait, il a été entraîné à ne pas se faire avoir par deux gangsters de ma sorte. La balle qui lui a touché le mollet a eu l'air de l'avoir blessé un moment, mais après un certain temps, elle lui donne comme de l'énergie et de l'envie de survivre. Simplement car il se relève, et se remet à nous tirer dessus. Ses premières balles qui traversent le mur ne touchent ni moi ni Darryl, mais maintenant qu'il a à nouveau ouvert le feu, je peux en faire de même. Une première rafale de balles vient le toucher, mais ce n'est pas sur l'endroit que j'espérais. Elles touchent simplement son gilet par balle, ce qui lui donnera un bel hématome, si bien sûr il arrive à se sortir en vie de mon appartement. Ses chances de survie sont très minimes, mais sont toujours présentes. Mais il ne faut pas croire que Darryl et moi allons survivre quoi qu'il arrive. Non, il suffit d'une balle bien placée de la part de cet agent et l'un de nous deux y resterait. Mais je me concentre plutôt sur le flic, qui est déjà beaucoup plus à découvert.
L'une de mes balles brise ma vitre, et va exploser une autre fenêtre d'un bloc en face du mien. Si je me fais chopper, j'aurai plusieurs années de prison mais aussi une magnifique amende dans le cul. J'y pense même pas ...

L'agent de police se met maintenant plus d'à moitié à découvert. Ses balles traversent très facilement le mur qui n'est constitué que de simples briques industrielles qui se caseraient presque avec un coup de marteau assez puissant. Sa dernière rafale de balles vient transpercer le mur, mais elles sont tirés tellement haut qu'elles ne m'éraflent que très légèrement l'épaule. Même chose pour Darryl, sauf que chez lui ce sont les côtes qui sont très fortement éraflés.


"Va te faire foutre sale keuf !!!"

Mon énervement est maintenant tel que je sors le corps presque entier de l'arrière du mur, et je tire une très grande rafale en sa direction. Darryl en fait de même, et je vois que l'agent est désormais touché à son bras gauche également. Il s'écroule, et je soupire très longuement. C'est enfin fini, ce qui me rend assez content, mais mon petit sourire disparaît lorsque je vois les nombreux trous dans l'appartement.

"Putaiiiiiiiin !!!!"

Je mets un nouveau chargeur dans mon Desert Eagle, et m'approche du flic qui désormais est couché par terre, à l'agonie. Je lui vise le visage avec mon arme, et prends la parole.

"Pourquoi t'es là ?"
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Dillinger
Mort
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 26
Gang : /
Metier : Agent du F.B.I - Instructeur de tir
Date d'inscription : 28/10/2009

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): Kimber 1911 Custom TLE/RL II ( x1 ) / Glock 17 ( x1 )

MessageSujet: Re: Appartement de Michael Johnson   Sam 9 Jan - 20:33

Matthew continue d'ouvrir le feu bien que les forces viennent à lui manquer, au loin, l'on entend déjà les sirènes des voitures de police qui arrivent en trombe.
Aucune chance pour ces deux gangsters de s'en sortir vivants mais Matthew lui aurait-il également sa chance dans une telle situation.
C'est l'agent fédéral qui pour le moment se trouve dans une très mauvaise posture, entendant l'insulte de l'un des deux malfaiteurs.
Son chargeur se vide lentement, il essaye de ne pas tout user en quelques instants mais enfin, les deux hommes jusqu'à maintenant dissimulés derrière le mur se mirent tous deux debout pour faire face à l'agent.
Deux armes contre une seule, le calcul est vite fait et bientôt, Matthew est touché au bras gauche, forcé de lâcher son arme au sol et déjà, il tombe en arrière sur le sol de l'appartement.
La douleur au niveau du ventre est de plus en plus forte bien qu'il n'est pas été directement touché, le gilet par balle ne peut pas empêcher la douleur qu'ont provoquées les balles étant arrivées à une vitesse inimaginable.

Allongé sur le dos, les bras écartés et les yeux rivés sur le plafond de l'appartement, les tirs ont déjà cessés.
Les véhicules de police viennent d'arriver sur place et un hélicoptère semble éclairer l'appartement de l'extérieur.
Le temps qu'une équipe se forme en bas, les deux gangsters auront tout à fait le temps de partir en vitesse mais s'ils ne sont pas très futés, ils se feront vite rattrapés par les agents des forces de l'ordre.
Pour une fusillade, ce n'est pas une simple patrouille que l'on envoie mais bien plus, surtout depuis le dernier incident avec le Gang Evil Trinity.

Les deux gangsters s'approchent, chacun arme en main, du gros calibre à ce qu'il peut voir malgré son champs de vision légèrement rétrécit depuis quelques courts instants.
L'un des deux le vise avec son arme avant de lui pauser une question précise et rapide auquel l'agent du FBI n'aura aucun mal à répondre.
Mais... pourquoi répondre à sa question, c'est comme un interrogatoire et l'agent Dillinger n'est pas du genre à céder facilement.
Il doit faire gagner du temps aux équipes de police qui doivent être en route à pied désormais.
Personne ne sait ce qui se passe dans cet appartement et c'est la raison pour laquelle ça prend un peu de temps.

Matthew finit par regarder son interlocuteur, sans doute celui qu'il était venu chercher et enfin il lui répondit en prenant son temps, contraint de parler ainsi à cause des multiples blessures par balles.

« J'viens t'chercher... t'as ta place derrière les barreaux... Johnson... »

Ses deux bras ainsi que son mollet droit sont touchés, son propre sang s'écoule désormais sur le sol de l'appartement, lui qui vient tout juste de sortir de l'hôpital n'aurait sans doute jamais imaginé ceci.
En ce qui concerne les forces de l'ordre en bas, tout se met peu à peu en place, si les deux gangsters tardent trop à s'en aller, ils finiront eux aussi comme une vraie passoire...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Michael Johnson
Gangsters - Gangsta
Gangsters - Gangsta
avatar

Nombre de messages : 860
Age : 38
Gang : Solitaire, pour l'instant ...
Metier : Vigile (à la bijouterie) et gérant du Hot-Food
Date d'inscription : 18/07/2009

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): Desert Eagle (x1), Uzi 9mm (x2)

MessageSujet: Re: Appartement de Michael Johnson   Dim 10 Jan - 15:55

Les sirènes de police qui se font entendre au loin ne font que m'énerver encore plus. Je n'ai pas envie de terminer derrière les barreaux encore une fois, car j'ai déjà passé dix ans de trop derrière ceux-ci. Mais si je me fais arrêter aujourd'hui, ce ne sera pas dix ans de prison ferme que je devrai effectuer, mais bien de la prison à perpétuité, vu le nombre de meurtres et délits qui ont déjà été commis par moi-même dans cette ville. Car oui, j'ai déjà payé pour mes meurtres et autres conneries à Brooklyn. Mais le temps n'est pas à la réflexion. Lors de la réponse du flic, je vois bien que celui-ci essaie de faire gagner du temps à ses collègues pour que ceux-ci arrivent sur les lieux et pour que Darryl et moi soyons arrêtés. Il prend son temps pour répondre à ma question, mais je ne sais pas si il fait ça à cause de ses blessures par balle, ou tout simplement pour me faire patienter encore. Mais lorsqu'il a fini sa phrase, il prononce mon nom. Pas mon prénom, mais tout simplement mon nom de famille, celui de ma mère, qui m'a été donné à ma naissance. Cela veut dire qu'il enquêtait sûrement sur l'un de mes crimes, et cela veut aussi dire qu'il en sait trop sur moi. Il est dangereux. Je me dois de l'éliminer.

"Et ta place est en enfer ..."

Une balle. Une seule et unique balle. C'est ce qui a suffit à achever cet homme. Elle est sortie de mon arme, et a terminé sa course entre ses deux yeux. Son destin était entre mes mains, et j'ai fais mon choix. De toute façon, un flic en moins ou en plus dans cette ville ne changera pas grand chose. Ils seront toujours aussi inutiles. Et puis même si ses chères collègues de l'état l'avaient sauvé, il n'aurait eu que de très légères chances de survie, vu le nombre de sang qu'il avait déjà perdu.
Les flics ne sont plus très loin de l'appartement désormais, mais par peur et pour une question de discrétion, ils préfèrent avancer à pieds. Leurs grosses sirènes auraient pu alerter les GET qui ne sont pas très loin de ce bloc, et on sait bien que les flics craignent ses mecs. C'est bien la seule et unique fois que je bénis le jour où un agent immobilier m'a installé si près de leur territoire d'ailleurs.
Ma moto est garée devant le bloc, et si j'arrive assez rapidement à la rejoindre, je quitterai cet endroit sans aucun problème.


"Va-t-en !! Je vais récupérer des armes et de la dope dans ma chambre, et j'arrive !!"

Ceci s'adressait à Darryl. Celui-ci s'exécute comme si j'étais son commandant et qu'il était ma recrue, et je fonce vers ma chambre. Je prends deux sacs de sport déjà remplis avec mes nombreuses armes, et je mets aussi la dope que je possède dans l'un des deux. Il ne restera que mes vêtements, mais je devrai me faire une nouvelle garde-robe, vu que je ne reviendrai plus jamais dans cet appartement. Je quitte désormais le bloc, sacs de sport en bandoulière, et j'en jette un à Darryl. Je vois déjà les flics à même pas cinquante mètres de nous, et c'est alors que j'enfourche très rapidement ma moto. Darryl fait de même avec la sienne, et nous sommes déjà partis désormais. Les flics vont arriver devant le bloc, vont fouiller celui-ci, mais la seule chose qu'ils vont trouver, c'est le corps de Matthew Dillinger, décédé il y a quelques minutes ...

Devant le Hot-Food

J'arrête ma moto devant le Hot-Food, là où je travaille désormais. J'ai un bureau là-bas, et c'est un endroit parfait pour nous cacher jusqu'à ce que tout cela se calme.
Je descends de ma bécane, et parle à Darryl.


"On va se cacher dans mon bureau négro. Demain, on ira nous chercher un nouvel appart', mais on en prendra un ensemble. Hors de question qu'un flic débarque chez l'un de nous deux comme aujourd'hui, et qu'on se retrouve seul. Allez, viens."

Nous rentrons dans le Hot-Food, alors que je repense aux nombreux objets que j'avais dans mon appartement et qui sont désormais dans les mains des flics : photos, vêtements, meubles, électroménagers ... Je devrai tout remplacer. Heureusement que Darryl avait son appartement au dessus du mien, il pourra aller y chercher quelques meubles pour aménager notre nouvelle maison ... que l'on a même pas encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appartement de Michael Johnson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Appartement de Michael Johnson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Michael Jackson est mort...
» Michael Lucius revoqué / Saintil est dechargé du dossier
» Michael CORNER
» Michael Jackson
» De Michael Jackson à la burqa, l'actu de la semaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trinity City - GTA RPG :: -Les quartiers péripheriques :: Territoires des Gangstas et des Yakuzas :: Bloc 2-
Sauter vers: