AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Business is business

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Susan Wells
Tueur à gage - Apprenti
Tueur à gage - Apprenti
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 42
Gang : Freelance formée par la CIA
Metier : Espionne ~ Hacker
Date d'inscription : 20/01/2010

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): H&K P2000 - Sig Sauer P232 - Poignard

MessageSujet: Business is business (pv Johnny)   Dim 11 Avr - 16:40

Susan est chez elle en train de se reposer un peu après un contrat éprouvant alors que son téléphone se met à sonner. Avec un soupir, elle se redresse sur le canapé et attrape son portable en train d'égrener les notes de la sonnerie. Elle regarde le numéro inconnu puis décroche avant de porte le combiné à son oreille.

J'ai envie de te faire des...

Le ton employé par l'homme ne laisse pas le moindre doute sur la suite de la phrase. Susan lui coupe la parole sans la moindre politesse.

Pardon?

Vous n'êtes pas Linda?

Non.

Excusez moi!

L'homme raccroche subitement mais Susan a le sourire. Depuis que Johnny a vendu la station service, la méthode pour se contacter a changé. Il le lui a indiqué, entre autres, dans l'enveloppe blanche glissée dans le livre sur les Harley Davidson. Ce genre de coup de fil, avec le prénom Linda, lui indique que sa commande est arrivée. Il y a plusieurs façon de se contacter et celle là vient d'expirer, pour des raisons de sécurité, chaque méthode est unique. Même si le numéro qui a appelé est sur écoute, il y a peu de chance que le portable prépayé de Susan le soit, il n'y a aucune chance que cette courte conversation éveille le moindre intérêt.

Elle se glisse le téléphone dans la poche, s'attache son P2000 à la ceinture puis enfile une paire de chaussures avant prendre une liasse de billets et de quitter son appartement. Elle descend au parking récupérer sa Chevrolet Impala blindée et quitte le parking en douceur. Ce n'est pas le moment de se faire arrêter pour un contrôle. Johnny l'attends pour lui vendre le fusil d'assaut qu'elle a commandé il y a deux jours. Il est rapide et efficace comme à chaque fois.

En entrant sur le territoire des 66ers, elle ne se sent pas déplacée comme lorsqu'elle arrive avec sa Triumph. Il faudrait vraiment qu'à l'occasion elle s'achète un Sportster Harley pour moins se faire remarquer dans le coin, surtout lorsqu'elle se rends à son entrepôt. Même si tous les habitants du quartiers ne roulent pas forcement en américaine, le peu de véhicules étrangers sont connus. Arrivée devant la maison de Johnny, Troy lui demande de faire demi-tour et de rentrer en marche arrière dans le garage. Susan accepte et rentre son Impala dans le garage de Johnny avant qu'un biker qu'elle ne connait pas ferme la porte du garage.
Revenir en haut Aller en bas
Johnny Green
Spécial - Biker
Spécial - Biker
avatar

Nombre de messages : 480
Age : 26
Gang : 66ers
Metier : Gérant du Cigar' Club / Mécanicien moto
Date d'inscription : 10/08/2009

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): Couteau papillon ( x1 ) / Glock 21 (x1) / Desert Eagle (x1)

MessageSujet: Re: Business is business   Dim 11 Avr - 17:04

Enfin, le mot est passé, Susan vient d'être mise au courant que son arme est arrivée et qu'elle l'attend chez moi. Certains pourraient penser que c'est peut-être un peu risqué de faire en sorte que l'échange se déroule chez moi mais au contraire, il n'y a pas plus sécurisé.
Mon domicile n'est jamais laissé à vide, il y a toujours au minimum deux motards qui s'y trouve est l'endroit est en permanence sous les regards des 66ers qui occupent tout ce territoire depuis quelques temps déjà.
De plus, l'échange se déroule dans mon garage qui est un lieu fermé, sans fenêtre et surtout, presque impossible à approcher sans se faire repérer, personne ne peut rêver mieux pour un tel business d'armement.
Alors qu'elle arrive enfin, je me trouve quand à moi dans mon bureau, je cherchais sur un site internet ce que je pouvais trouver en ville pour du matériel de surveillance, je pense faire équiper mon domicile pour encore plus de sécurité.

La porte de mon garage s'ouvrir et se referme suite au passage du véhicule de la tueuse qui coupe déjà le moteur de son quatre roues, c'est à moi d'entrer en scène maintenant. Nous avons reçu l'arme en pièces détachées, nous l'avons donc remontées nous même pour nous assurer que tout était bien là et qu'elle ne causerait pas le moindre ennui à notre chers tueuse à gage.
Enfin, je fais mon entrée dans mon propre garage, suivit de proche par Kowalski et Troy qui vont assister à l'échange, mais c'est désormais plus un climat de confiance qui règne à l'intérieur de mon garage.
Je commence bien à connaître Susan et je sais que je peux lui faire confiance, c'est la raison pour laquelle aussi l'échange se passe ici même, dans ma maison.


« Efficace et rapide encore une fois ! »

Troy lui s'occupe de faire le tour de la voiture de Susan avec ce petit appareil dont j'ai fais l'achat il y a peu de temps et qui est capable de repérer n'importe quel micro, même le plus petit qui puisse exister sur cette terre.
Kowalski lui s'en va chercher dans le sellier et plus précisément dans une trappe, l'arme de Susan, bien emballé dans du papier craft de couleur marron. Il prend également deux boites de munitions dont les balles ne comportent aucun numéro.
Cet armement vient de loin et plus précisément de l'Europe de l'est et c'est avec une grande rapidité que tout est arrivé à bon port jusqu'ici, c'est une bonne chose et ça veut dire que le business a reprit de plus belle.

Kowalski revient enfin et c'est sur une table d'établi qu'il dépose soigneusement l'arme et les munitions, laissant Susan inspecter le tout.
Pour le transport, si elle craint de se faire contrôler, elle pourra toujours fixer l'arme sous son véhicule ou même la remettre en pièces détachées, c'est à son bon vouloir.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/video/x9jhfo_sons-of-anarchy-ep-5_sho
Susan Wells
Tueur à gage - Apprenti
Tueur à gage - Apprenti
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 42
Gang : Freelance formée par la CIA
Metier : Espionne ~ Hacker
Date d'inscription : 20/01/2010

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): H&K P2000 - Sig Sauer P232 - Poignard

MessageSujet: Re: Business is business   Dim 11 Avr - 17:24

Le jeune femme coupe son moteur avant de gazer tout le monde et descend de sa voiture alors que Johnny entre dans le garage. Le lumière artificielle donne une ambiance étrange bien qu'un climat de confiance soit désormais installé entre la tueuse expérimentée et les bikers. Si un jour un contrat tombe sur une de leurs têtes, elle hésitera avant de l'accepter s'il n'émane pas de l'agence sans arriver à savoir à cet instant ce qu'elle fera. Si c'est la CIA qui lui ordonne, elle n'aura pas le choix mais la question ne se pose pas aujourd'hui. Elle est venue récupérer une arme, pas tuer quelqu'un.

Efficace et rapide encore une fois !

Avec mon métier, j'ai intérêt.

Susan regarde Troy faire le tour de l'Impala avec un appareil qu'elle connait bien. Il n'y a aucune raison pour qu'il y ai le moindre émetteur sur sa voiture mais c'est ce qu'elle aime en travaillant avec ces bikers. Ils ne laissent rien au hasard avec la sécurité. Elle remarque aussi Kowalski qui disparait un instant avant de revenir avec un colis enveloppé dans du papier kraft. Il dépose le tout avant de s'effacer devant Susan pour la laisser inspecter l'arme.

La tueuse s'en empare d'un geste sûr, guidé par des années de pratique, et arme le fusil pour ouvrir la trappe d'éjection. Le mécanisme est neuf et sent encore la graisse mise en usine bien que l'arme ait été démontée. Elle épaule le M4A1 et presse la queue de détente pour entendre le claquement du percuteur avant de l'épauler pour visualiser la ligne de mire. Une fois satisfaite de la qualité du fusil d'assaut, elle le dépose sur l'établi et se tourne vers Johnny.


Du très bon matériel, tu en veut combien?

La question du tarif est posé. Elle a suffisamment dans la poche pour couvrir un prix raisonnable car elle sait exactement ce que coute ce genre d'arme surtout quand la qualité est au rendez-vous comme dans ce cas précis. Cela lui évitera une fois de plus de devoir aller acheter une arme à l'Ammu-Nation et d'annoncer à tous les gangstas du coin la teneur de son arsenal personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Johnny Green
Spécial - Biker
Spécial - Biker
avatar

Nombre de messages : 480
Age : 26
Gang : 66ers
Metier : Gérant du Cigar' Club / Mécanicien moto
Date d'inscription : 10/08/2009

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): Couteau papillon ( x1 ) / Glock 21 (x1) / Desert Eagle (x1)

MessageSujet: Re: Business is business   Dim 11 Avr - 18:30

Il est vrai qu'avec sa profession, mieux vaut être assez rapide et efficace. Je veux dire par là, exécuter le sale boulot sans perdre de temps et en laissant le moins de trace possible, c'est préférable.
Pour ma part, je ne sais pas si tueur à gage pourrait me convenir, je ne tue pas pour le plaisir ou même pour me faire de l'argent, si je tue c'est tout simplement parce que j'en suis forcé.
Soit dans un soucis d'auto-défense ou dans le cas des armes, pour tueur un vendeur qui ne serait pas capable de comprendre que je ne dois pas dépenser de l'argent pour m'armer. Toutes les armes que je possède sont arrivées gratuitement dans ma réserve personnelle, c'est comme ça, je suis une sorte de truand mais seulement avec certaines personnes.
Acheter des armes à un vendeur dans la rue est bien trop dangereux, surtout si celui ci en sait beaucoup sur vous, c'est pour cela qu'aucun des vendeurs d'arme avec qui nous avons pris contact par le passé est encore en vie.
Aucun n'est aujourd'hui capable d'avouer à qui et quand il a vendu certaines armes tout simplement car tous ces vendeurs d'armes sont morts et aujourd'hui, leur corps a sans doute servit pour de nombreuses enquêtes qui n'auront servis à rien du tout.
Et pour cause, avec toutes les précautions que je prends, je trouve ça normal de voir que les flics me foutent la paix, aujourd'hui, ils ne sont même pas foutus d'avoir une excuse valable pour simplement me fouiller en pleine rue.

Je regarde donc Susan faire, s'il y a un problème, elle le verra tout de suite, c'est une professionnelle, il ne faut pas l'oublier et elle sait ce qu'elle fait.
Seulement, cette arme est de bonne qualité, impossible qu'elle vous lâche en plein milieu d'une fusillade sauf bien entendu si le chargeur est à sec. D'un œil attentif, je suis tous ses mouvements, ainsi je vois vraiment qu'elle a déjà maniée ce type d'arme.
Si un jour elle doit prendre part à notre mouvement qui pour le moment reste secret et bien enfouit dans l'ombre de cette ville, elle pourra représenter une véritable menace pour tous ceux qui décideront de se dresser contre elle.
Moi même je possède un certain niveau de tir mais je sais dors et déjà que je suis encore loin de pouvoir l'égaler, chacun son domaine de compétences après tout.
Viens enfin le moment d'annoncer les tarifs et chez mes fournisseurs, c'est assez spécial car les prix ne sont pas très élevés, encore moins que dans une armurerie et pourtant, les couts de transport sont bien prix en compte.


« Deux mille dollars tout rond, moins chers qu'à l'armurerie et de meilleure qualité ! »

Comme je lui dis, c'est légèrement moins chez qu'à l'ammu-nation, la qualité est plus bonne et ainsi, personne ne sait qu'elle a passé l'achat de cette arme, au final, elle est gagnante et moi aussi.
C'est sur ça que repose notre business, la confiance que nous nous donnons tous les deux, je trouve que c'est une bonne chose de pouvoir retrouver encore de nos jours cet esprit là qui ne se retrouve plus tellement dans le business des armes...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/video/x9jhfo_sons-of-anarchy-ep-5_sho
Susan Wells
Tueur à gage - Apprenti
Tueur à gage - Apprenti
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 42
Gang : Freelance formée par la CIA
Metier : Espionne ~ Hacker
Date d'inscription : 20/01/2010

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): H&K P2000 - Sig Sauer P232 - Poignard

MessageSujet: Re: Business is business   Dim 11 Avr - 21:14

La tueuse ne s'attendait pas à devoir débourser deux milles dollars mais en réfléchissant bien, cette affaire profite aux deux parties. D'abord à Johnny car il vend l'arme un bon prix mais aussi à Susan qui acquiert un fusil d'assaut neuf sans aucun passé avec une légère économie par rapport au tarif de l'Ammu-Nation. Son choix est vite fait lorsqu'elle repose les yeux sur le M4 posé sur l'établi. Le biker est cher mais son matériel en vaut la peine, la qualité est au rendez-vous et personne ne peut le nier. Elle se retourne vers Johnny et accepte la transaction.

C'est pas donné mais c'est loin d'être du vol. J'ai le fric dans ma veste sur le siège avant.

Elle contourne sa voiture et ouvre la porte pour attraper sa veste dont elle en sors son porte feuille qu'elle ouvre sur le toit de l'Impala. Elle sors ensuite les billets de cent dollars qu'elle a prit avant de quitter son appartement et entreprend d'en compter vingt. Une fois la somme rassemblée, Susan range son portefeuille et tends les billets verts à Johnny pour qu'il recompte. Pendant qu'il s'assure que le compte y est, elle appuie sur le bouton d'ouverture du coffre et y range le M4A1 dedans sans prendre la peine de le cacher. Elle va le déposer à son hangar et elle n'aura pas à le sortir du coffre sous les yeux de n'importe qui. Ses voisins des beaux-quartiers ne savent rien d'elle et la tueuse tient à ce que cela reste ainsi. Son métier n'est pas de ceux qu'on claironne sur tous les toits. Les "honnêtes" gens qui habitent les résidences du genre de celle ou est logée Susan ne sont pas du genre à garder sous silence des activités comme celle de Susan, à moins de faire appel au tueur à gage en question. La jeune femme a bien compris dès le départ que la discrétion, voir le secret, est son meilleur atout car il ne faut absolument pas qu'elle compte sur l'agence pour la sortir du pétrin si jamais, un jour, elle se rate sur un contrat et se fait coincer par la police.

Une fois le fusil d'assaut rangé et le coffre claqué, elle s'adresse à nouveau au chef du groupe de bikers.


Je répète mon offre. Dès que tu as des armes à vendre, n'hésite pas à me contacter. Il faut que je diversifie un maximum.
Revenir en haut Aller en bas
Johnny Green
Spécial - Biker
Spécial - Biker
avatar

Nombre de messages : 480
Age : 26
Gang : 66ers
Metier : Gérant du Cigar' Club / Mécanicien moto
Date d'inscription : 10/08/2009

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): Couteau papillon ( x1 ) / Glock 21 (x1) / Desert Eagle (x1)

MessageSujet: Re: Business is business   Dim 11 Avr - 23:28

Elle accepte de payer la somme que je viens de fixer, ce n'est pas un prix que j'ai décidé ainsi sans réfléchir, loin de là même, c'est juste que je dois un quart de ce tarif à mon fournisseur qui lui doit aussi se prendre une petite marge sur la part du gâteau.
Finalement, livrer une seule arme à la fois n'est pas très bénéfique et ne rapporte pas beaucoup d'argent à la source principale mais c'est le meilleur moyen pour se faire connaître toujours aussi discrètement et prouver que notre source en vaut la peine.
Je la regarde à nouveau, elle s'en va du coté passager de son véhicule, je sens mes gars qui sont sur leur garde mais ils ne la connaissent pas autant que moi, c'est sans doute la raison pour laquelle je ne songe pas à sortir mon arme au cas où il le faudrait.

Susan a déjà l'argent sur elle, j'adore sa façon de procéder, c'est très professionnel et je sens que notre accord va durer ainsi pendant pas mal de temps encore. Jusqu'à ce que l'un de nous deux fasse un faux pas ou que l'un de nous meurt.
Ce qui serait dommage franchement car dans son cas, la savoir morte ne pourrait que me décourager d'avantage mais si ça doit arriver, je dois m'y préparer. Elle ne fait pas le boulot le plus paisible au monde j'en suis conscient et à un moment donné, les flics finiront sans doute par lui mettre la main dessus.
Encore une fois il me faudra alors me débrouiller seul tout comme quand Owen est décédé dans ce bar de la ville mais depuis longtemps déjà, je l'ai vengé à tabassant les deux types responsables de cet événement plus que tragique.


« Merci bien. »

Je lui dis tout en prenant les billets en ma possession alors que je commence tout juste à compter, je sais que la somme y est déjà.
Tout en comptant, je songe à certaines choses, si jamais je lui vends plusieurs armes à la fois, elle sera gagnante car le prix de groupe sera alors moins élevé que si elle achetait les armes à l'unité dans une armurerie.
C'est aussi à ça que sert le trafic d'armes, faire des petites dépenses pour un grand arsenal de parfois meilleur qualité mais ce n'est pas toujours le cas. Pour ma part, je suis directement fourni par l'IRA, le matériel sera toujours des meilleurs, c'est certain.


« C'est d'accord, on procédera comme on l'a fais pour cette fois mais avec d'autres mots de code, tout est inscrit sur la lettre de la dernière fois. »

De toute évidence elle a déjà certains de ces mots en tête mais bon, déjà faut-il que l'un de nous deux soit placé sur écoute ce qui m'étonnerait beaucoup. Si ça serait le cas, j'aurais cette étrange impression d'être tout le temps suivit et il y aurait une voiture aux vitre tintées garée au bout de ma rue à chaque fois que je me trouve chez moi.
Hélas ce n'est pas le cas mais mieux vaut prendre certaines précautions pour éviter un maximum d'ennuis, c'est préférable. Alors que je range les billets dans la poche arrière droite de mon jean, Troy se poste proche de la porte de mon garage, attendant que Susan se décide à quitter les lieux jusqu'à la prochaine fois...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/video/x9jhfo_sons-of-anarchy-ep-5_sho
Susan Wells
Tueur à gage - Apprenti
Tueur à gage - Apprenti
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 42
Gang : Freelance formée par la CIA
Metier : Espionne ~ Hacker
Date d'inscription : 20/01/2010

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): H&K P2000 - Sig Sauer P232 - Poignard

MessageSujet: Re: Business is business   Lun 12 Avr - 9:52

Elle acquiesce d'un signe de tête puis salue les bikers d'un simple mot avant de remonter en voiture. Alors qu'elle s'installe et démarre son V8, Troy ouvre la porte du garage pour la laisser sortir. Susan passe sa boite automatique sur la position Drive et lâche le frein, laissant sa voiture avancer au pas dans l'allée avant d'arriver au bord de la route. Après avoir regardé à droite et à gauche pour éviter de se faire emboutir par un 66er un peu trop optimiste, elle s'engage dans la rue en direction de son entrepôt ou elle compte bien ranger son M4A1. Hors de question qu'elle ramène cette arme dans son appartement puisque l'entrepôt est loué sous un faux nom, justement pour que la tueuse puisse garder son matériel à l'abri des regards indiscrets.

Elle ne met pas plus de quelques minutes pour arriver devant la grande porte de son entrepôt. Elle descend de sa voiture et entre dans le bâtiment par la petite porte pour ouvrir la grande. Elle rentre ensuite son Impala à l'intérieur et referme l'ouverture. Une fois seule, elle ouvre à nouveau le coffre de son Impala et récupère le fusil d'assaut avant de claquer la malle. Il va quand même falloir qu'elle passe à l'Ammu-Nation pour acheter quelques accessoires pour rendre cet arme plus pratique, comme le front set par exemple qui pourrait être plus court, ou un red dot pour aider à la rapidité de visée. Elle sait déjà ce qu'elle va faire de ce fusil mais ça ne sera pas pour aujourd'hui. Pour l'instant, elle le range à l'abri avec le reste de ses armes puis retourne à sa voiture pour rentrer chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Business is business   

Revenir en haut Aller en bas
 
Business is business
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de la Ligue-1-foot-business-couleur-orange
» Forum sur le commerce et l'investissement en Haiti (15nov07)
» TOURNOI "Back to Business" 10/10/09 La Chesnaie
» The WILL to succeed : This ia a new HAITI THAT OPENS FOR BUSINESS[ .
» Haïti : développement et système de savoirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trinity City - GTA RPG :: -Les quartiers péripheriques :: Territoires des Tuneurs et de la Mafia :: Les 66ers :: Bloc 1-
Sauter vers: