AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Melvin Nikita
Admin à la retraite
avatar

Nombre de messages : 5843
Age : 39
Gang : Ex-GET
Metier : Anciennement tatoueur
Date d'inscription : 30/10/2006

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max):

MessageSujet: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   Mer 5 Mai - 20:23

Il ne fut pas difficile de trouver le sommeil suite à la nuit agitée que Shaïka et moi venons de passer. À mon grand bonheur, celle-ci s'est terminée bien mieux qu'elle n'a commencé. C'est en tenant ma petite femme dans mes bras que sa profonde et calme respiration m'a bercé. Mais toute les bonnes choses ont une fin, et c'est assez brutalement que je me réveil.
De violents coups frappent ma porte et Rocky vient de se mettre à aboyer en se ruant vers l'entrée. Je me redresse rapidement mais avec douceur, jettant un bref coup d'oeil vers ma métisse qui semble encore endormie, mais qui ne va sûrement pas tarder à se réveiller si mon chien ne ferme pas sa gueule.

J'enlève les draps et me lève à la hâte, tirant un tirroir vers moi pour y prendre un mac 10. Je quitte la chambre à pas de chat, observant le comportement de mon chien qui se met à grogner.
Sans bruit, je me colle au mur et regarde par le judas, qui baisse tous mes doutes. Il s'agit de deux gangstaz. J'enlève la chaîne de sécurité, pose mon arme sur le buffet d'entrée et ouvre la porte, accueillant mes deux evil'z en étant en shorte, torse nu. Ceux-ci me regarde d'un air curieux.

" Qu'est-ce que vous foutez là homies ? "
- Tu nous avais dit de passer aujourd'hui pour la baraque... on est là
" Merde... J'avais complètement oublié... On se retrouve là-haut dans moins d'une heure "
- Ok boss...

Je ferme la porte, récupère mon arme et retourne dans la chambre, suivis par mon dobermann. Tout en rangeant mon Ingram Mac 10 à sa place, je regarde ma petite femme et fini par la rejoindre doucement, caressant sa peau de mes mains, je l'embrasse dans le cou et attends qu'elle se retourne vers moi ou qu'elle prenne la parole.
Je jette un oeil sur mon radio-réveil et constate qu'il est déjà quatorze-heures passées.

Shaïka est bien loin de savoir ce qui l'attend aujourd'hui. La pression commence à monter au fond de moi, car dans moins d'une heure la surprise que je lui reserve sera devant ses yeux. J'espère que ça va l'enchanté, je ne parviens pas à imaginer la moindre réaction de sa part, peut-être trop d'appréhensions. Si je ne me trompe pas sur la femme que j'aime, un de mes projets se réalisera dans peu de temps, et cela suffira encore à me rendre heureux. Bien sûr, je suis bien loin d'en avoir fini, mais je cherche à combler ma vie de couple comme il se doit. À vrai dire, tout est nouveau pour moi depuis bientôt quatre ans. Grâce à Shaïka, je connais un nouveau sentiment : l'espoir.
L'espoir de faire ma vie avec une seule et unique femme, celle qui m'appartient et qui s'est emparé d'une partie de mon coeur et de mon âme. Aujourd'hui, j'aurais plusieurs réponses. M'aime-t-elle autant qu'elle me le fait comprendre, autant que j'ose le croire, et est-ce aussi bien la femme de ma vie comme je le ressens depuis les jours où je l'ai connu, et comme j'ose l'espérer ?

[Pas terrible ma belle mais j'ouvre le sujet]

_________________



Dernière édition par Melvin Nikita le Jeu 3 Juin - 1:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sanelona.forumsactifs.com
Shaïka Nikita Jackson
Gangsters - Racaille
Gangsters - Racaille
avatar

Nombre de messages : 5470
Age : 35
Gang : - Ancienne Chef des Hail's -
Metier : - Chirurgien/Légiste. - Propriétaire De L'hôpital Et Du Crématorium -
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): 2 Desert Eagle, 1 Poignard

MessageSujet: Re: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   Mer 5 Mai - 22:32

La nuit fut aussi agréable que reposante. Le soleil était déjà haut dans le ciel lorsqu’un vacarme assourdissant tira Shaïka de son profond sommeil. L’afro-américaine ouvrit un œil alors que Melvin avait déjà quitté le lit. La jeune femme glissa sa fine main dans les draps plissés encore chauds de la présence masculine recherchant tout de même le corps endormi de l’homme qu’elle aime. Rocky aboyait dans le salon et par mécanisme Shaïka déposa sa main sous son coussin, manque de chance pour elle, elle n’était pas chez elle et n’avait donc pas son arme sous son oreiller. La jeune femme se releva alors ramenant les draps contre son corps passant une main dans ses longs cheveux. La lumière éclaire son visage qui bien qu’à peine réveillé dispose de parfaites expressions. Ses traits féminins sont parfaitement dessinés, ils ne sont ponctués d’aucun maquillage. Sa couleur de peau naturelle caresse le tout dévoilant de parfaites lèvres et de grands yeux foncés. Alors qu’elle attend son homme échangé quelques mots sans en comprendre la consistance, Shaïka comprend que ce n’est rien de grave et elle se glisse alors à nouveau sous les draps. Ses cheveux rencontrant à nouveau l’oreiller aussi moelleux que tiède.

Aujourd’hui, une belle journée commence, Shaïka ne travaille pas et elle essaye déjà d’échafauder un petit plan afin de combler cette belle après-midi. Alors que la belle se perd dans ses pensées ensoleillées, les pas de Melvin résonne à nouveau dans la chambre. Les yeux clos, un sourire radieux se glisse sur les lèvres de la jeune femme qui attend la rencontre de la peau chaude de Melvin contre la sienne. Son vœu fut rapidement exaucé alors qu’elle put ressentir le corps bouillant de son partenaire se coller au sein. Le corps masculin prenait forme le long de ses voluptueuses courbes voilées d’un fin drap. Un sourire inconditionnel et éternel sur les lèvres, Shaïka ne dit rien et elle ne bouge même pas jusqu’à ressentir les mains imposantes de Melvin devenir de douces et amples caresses au contact de sa peau métissé. Son parfait sourire s’empare de la totalité de ses lèvres, ses grands yeux s’ouvrent alors à nouveau, la jeune femme se retourne doucement rencontrant le regard de son homme. Par logique son corps se glisse aux cotés de celui de son homme, profitant un peu plus de la chaleur. Le regard brillant de Shaïka ne quitte pas celui de Melvin alors que l’afro-américaine prend tranquillement la parole d’une voix douce et apaisée.


« Mon amour … Mhh » Glissa-t-elle en déposant sa main droite contre la joue chaude de son partenaire. Dans un sourire amusé elle vole un baiser à son homme avant de déposer sa tête sur l’oreiller reprenant la parole d’une voix taquine mais tout aussi sincère : « Ca gratouille… J’aime bien quand t’es comme ça. » Rétorqua-t-elle en passant sa main à nouveau sur la joue masculine.

Quel bonheur de se réveiller auprès de l’homme qui représente le monde tout entier à nos yeux.
Revenir en haut Aller en bas
http://all-eyes-on-me2b.skyrock.com/
Melvin Nikita
Admin à la retraite
avatar

Nombre de messages : 5843
Age : 39
Gang : Ex-GET
Metier : Anciennement tatoueur
Date d'inscription : 30/10/2006

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max):

MessageSujet: Re: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   Mer 5 Mai - 23:50

Je n'ai aucune envie de me presser en ce début d'après-midi. D'autant que le réveil n'a pas été des plus tendres. Par ailleurs, je m'étonne de n'avoir pas mal réagi à la venue des deux gangstas. Peut-être car finalement ils n'avaient fait que suivre mes instructions de la veille. Ces deux evil'z doivent justement m'aider pour un futur déménagement. Tout ce dont je suis sûr dans cette histoire, c'est qu'ils risquent de poiroter un peu plus de temps que prévu. Je souhaite prendre mon temps avant de sortir. J'ignore si Shaïka a quelque chose de prévu aujourd'hui, mais si c'est le cas elle devra mettre de côté ses plans. À moins qu'elle veuille retrouver son appartement vide en rentrant, au risque de me repprocher d'agir sans son avis. Enfin, je doute que ça aille si loin. Aujourd'hui est le bon jour et une certaine impatience prend place dans mon esprit. J'ai hâte de connaître la réaction de ma petite femme lorsqu'elle commencera à comprendre ce que je lui réserve. Même si nous avions déjà parlé d'un éventuel aménagement ensemble, l'appréhension d'un imprévu se fait fortement présente. D'autant plus qu'elle n'en est pas au courant. Bien qu'étrangement, je ressens que tout se passera bien. Enfin, je verrais en temps voulu !

Ma petite femme se retourne vers moi, collant la chaleur de son corps à mon torse. Dommage qu'elle ait enfilé mon tee-shirt car mes mains ont une grande envie de se balader sur ses douces courbes. Quoique ce n'est pas un bout de tissus qui m'empêchera d'en profiter ! Ma main gauche passe sous le haut que porte ma métisse, se promenant tendrement sur son dos ainsi que son ventre, tentant de remonter plusieurs fois vers des formes plus prononcées... Mais Shaïka me vole un baiser auquel je n'ai le temps de répondre, caressant ensuite ma barbe. Je souris à la remarque qui suit cet instant.

" Merde... Aaah t'aimes quand je suis comme ça ! Mmh mh.. "

Je commence à m'agiter, enlevant ma main baladeuse, je me jette sur Shaïka sans brutalité, frottant mes joues contre sa peau sans pour autant insister pour l'irriter. Je descends peu-à-peu, voulant l'embêter, grattant ma barbe contre le tee-shirt. Me mettant à mimer le grognement d'un animal, je prends le tissus du tricot entre mes dents, levant les yeux vers le visage de Shaïka. Je secoue la tête et soulève autant que je peux le tee-shirt, libérant le ventre de ma métisse que je commence à embrasser, descendant continuellement afin de taquiner ma petite femme jusqu'au bout. Mais je remonte finalement jusqu'à son visage, lui rendant son baiser volé d'il y a quelques minutes. Frottant ensuite ma joue contre la sienne...

" Je t'aime.. "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://sanelona.forumsactifs.com
Shaïka Nikita Jackson
Gangsters - Racaille
Gangsters - Racaille
avatar

Nombre de messages : 5470
Age : 35
Gang : - Ancienne Chef des Hail's -
Metier : - Chirurgien/Légiste. - Propriétaire De L'hôpital Et Du Crématorium -
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): 2 Desert Eagle, 1 Poignard

MessageSujet: Re: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   Ven 7 Mai - 19:58

Shaïka ne peut quitter son sourire. Ce doux réveil semble attirer les éclats de sourire ponctués de doux regards aussi brillants que chaleureux. La jeune afro-américaine profite de la chaude présence de l’homme qu’elle aime. Un brin taquine et les yeux brûlants d’insouciance, Shaïka plaisante avec son partenaire de cœur. Elle dépose ses mains sur la peau tiède du visage masculin. Quelques secondes plus tard, les fins doigts de la jeune métisse quittent le visage du chef de gang au même moment que ce dernier s’approprie ses courbes par de tendres caresses. Les paupières de l’afro-américaine se ferment d’elle-même en l’espace d’un court instant. La chaleur et la douceur des mains chocolats parcourant ses formes lui laisse échapper un sourire des plus radieux. L’afro-américain réplique à la remarque de sa femme et cela toujours à voix basse, ne voulant brusquer leur parfaite complicité. Alors qu’elle ne s’y attend même pas, Shaïka voit son homme se jeter littéralement sur elle, la dévorant par sa chaleur. La jeune femme ne peut retenir ses rires devant les réactions de l’homme qu’elle aime. Prenant part au jeu, Shaïka rigole aux éclats caressant chaudement son chef de gang. Ce dernier dégage à ce moment même la peau cannelle de la jeune femme de toute chaleur matérielle. Il soulève le T-shirt que porte Shaïka avant de couvrir sa peau de centaines de baisers, glissants ses lèvres vers de parfaites hanches.

Regard brillant et lèvres rosées, Shaïka lève les yeux au plafond quelques courtes secondes avant de regarder à nouveau sa moitié. Une minute écoulée et c’est avec plaisir que la métisse goute aux lèvres foncées de Melvin, y déposant avec douceur les siennes, s’y mêlant tout aussi tendrement. Ses mains caressent à peine le torse masculin complètement nu, s’insinuant entre les formes musculaires. Shaïka ressent ensuite le visage de son homme contre le sien, ce dernier lui glisse quelques mots à voix basse. Le doux regard de l’afro-américaine semble y réagir automatiquement se noyant dans une couleur ambrée. Ses lèvres pulpeuses se voient dessinées d’un nouveau sourire alors qu’elle glisse à son tour quelques mots.


« Je t’aime aussi Melvin. »

Glissant sa joue une dernière fois contre celle de son partenaire, Shaïka retrouve le regard de Melvin déposant son front contre celui du chef de gang avant de prendre doucement la parole. Ponctuant la fin de sa phrase d’un léger sourire en coin : « Alors… Monsieur Nikita quel est le programme de la journée ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://all-eyes-on-me2b.skyrock.com/
Melvin Nikita
Admin à la retraite
avatar

Nombre de messages : 5843
Age : 39
Gang : Ex-GET
Metier : Anciennement tatoueur
Date d'inscription : 30/10/2006

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max):

MessageSujet: Re: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   Lun 10 Mai - 1:25

Ce réveil tendre suffirait à mettre n'importe qui de bonne humeur pour le reste de la journée. Sans savoir pourquoi, je ressens le besoin d'embêter ma compagne et elle semble y répondre avec joie. Je n'ai évidemment pas oublié la soirée qu'elle a passé et j'espère réussir à lui faire oublier ce mauvais passage, me sentant encore responsable de son agression. Je chasse mes mauvaises pensées et ferme les yeux, mordant le lobe de l'oreille de ma métisse sans aucune violence. D'une voix tendre, Shaïka me dit son amour, prononçant mon prénom, ce qui a tendance à me faire plaisir. Elle caresse sa joue contre la mienne avant de me reculer, posant son front contre le mien. J'ouvre les yeux et cherche son regard, finissant par le trouver. Elle me demande, sourire aux lèvres, quel est le programme de cette journée. Sa manière de m'interroger me donne des envies autres que celles de me lever ! Je ne réponds pas tout de suite pour que le mystère soit maître de son esprit. Je la fixe, mon sourire trahissant ma malice.

" Mmmh... je sais paaas... je peux peut-être te montrer... "

J'en deviens complètement provocateur et dépose doucement mes lèvres sur celles de ma métisse. Mes doigts parcourent le seul tissus que porte Shaïka et la paume de ma main rencontre bien vite sa peau caramel, profitant de chacune des formes qui s'y présentent sans pudeur.
Mon baiser se fait plus langoureux, tandis que ma main gauche rebrousse chemin après s'être longuement arrêtée sur une ferme poitrine. Les cuisses sont les nouvelles victimes d'une main douce et baladeuse qui ne se prive d'aucun plaisir à faire partager.
Tout en mettant un terme à notre embrassade, je souris et rapproche mon corps au maximum. Ma main tient le tee-shirt de ma métisse et je m'engage à déposer mes lèvres sur ses seins, adressant un soin particulier à ceux-ci, tout en les caressant de mes mains sans oublier ses épaules, son ventre, sa taille... Je jette quelques coups d'oeil sur le visage de ma femme, cherchant à voir une envie plus prononcée de sa part. Elle ne s'attendait peut-être pas à cela maintenant et à vrai dire je ne suis pas résonnable, sachant que l'on m'attend dans ce dernier quart d'heure. Mais je me fout de ça, voulant tout autre chose.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://sanelona.forumsactifs.com
Shaïka Nikita Jackson
Gangsters - Racaille
Gangsters - Racaille
avatar

Nombre de messages : 5470
Age : 35
Gang : - Ancienne Chef des Hail's -
Metier : - Chirurgien/Légiste. - Propriétaire De L'hôpital Et Du Crématorium -
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): 2 Desert Eagle, 1 Poignard

MessageSujet: Re: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   Ven 14 Mai - 11:50

La jeune femme ne s’y attendait pas, elle qui venait de poser une question des plus banales afin de pouvoir imaginer et préparer la suite de sa journée aux cotés de l’homme qu’elle aime. Cette question attire une réponse bien plus particulière de la part du chef de gang. En guise de premier élément de réponse, l’afro-américaine ressent les chaudes lèvres de son partenaire s’emparer à nouveau des siennes. La belle y prend part une courte seconde, y donnant son consentement avec douceur. Les paupières closes quelques instants, ces dernières sont éveillées par la suite par de tendres caresses. Les pupilles brillantes du regard de la jeune femme se glissent dans la malice des yeux masculins. Un brin amusée et sourire aguicheur en coin, Shaïka ressent les mains de son homme s’approprier chacune de ses formes, chassant les frissons par leur chaleur. Les formes pulpeuses de la jeune femme s’abandonne sous l’emprise du chef de gang. Les mains chocolat de Melvin redessinent la tiède poitrine de sa femme sans quitter ses lèvres. La belle s’amuse du baiser en le rendant de plus en plus intense, elle qui goutait délicieusement aux lèvres masculines, les dévore maintenant avec envie sous la présence chaude de son partenaire.

Les doigts de la jeune femme se glissent dans le creux du dos du chef de gang y passant ses ongles parfaitement soignés avec entrain mais sans blessé pour autant Melvin. Elle ressent ensuite les mains de son homme se déposées sur ses hanches, l’emprise et la force des caresses trahissant l’effet de leur embrassade. Shaïka glisse sa jambe au dessus de la taille de son chef de gang, entrainant la taille masculine contre elle. Cette dernière rentrant en contact avec le bas de son ventre. Les mains de Melvin quant à elle, s’accaparent les hanches et cuisses de la jeune femme. Leur tendre baiser prend fin alors que les lèvres humides de l’afro-américain se dépose avec douceur sur la peau cannelle de la jeune femme. Sourire de bien-être aux lèvres, Shaïka lève les yeux au plafond lorsqu’elle ressent l’humidité d’un baiser volé sur des courbes des plus intimes. Les yeux ambrés de Shaïka se glissent vers son homme alors que ce dernier semble prendre un plaisir conséquent à dévorer son corps de mille et un baisers.


« Il va falloir m’expliqué monsieur Nikita, je ne connais pas ce genre d’activité.. » Ajouta-t-elle taquine dans un regard qui traduit tout le contraire de sa précédente déclaration.
Revenir en haut Aller en bas
http://all-eyes-on-me2b.skyrock.com/
Melvin Nikita
Admin à la retraite
avatar

Nombre de messages : 5843
Age : 39
Gang : Ex-GET
Metier : Anciennement tatoueur
Date d'inscription : 30/10/2006

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max):

MessageSujet: Re: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   Ven 14 Mai - 14:04

Je m'occupe encore de cette poitrine ferme mais décide enfin de continuer mon chemin. Comblant le corps de ma femme de milles baisers, tendres et humides. Revenant sur mes gestes à nombreuses reprises, de plus en plus envieux. Peu-à-peu, mes caresses trahissent un désir grandissant et ma main gauche remonte doucement le long de sa cuisse, cherchant le contact d'une peau aussi soyeuse du bout des doigts. Shaïka semble y prendre un parfait plaisir et je ne me prive de la faire languir un peu plus par de chaudes caresses. Prenant soin de ce corps si envoûtant. Voulant absolument embraser cette femme si charmante qu'est la mienne, afin de ne plus penser à rien d'autre qu'à l'amour que l'on partage de seconde en seconde. Encore une fois, je souhaite lui montrer que je l'aime, que je la désir et qu'elle parvient à me fasciner rien que par sa présence contre moi. Je ne me pose même plus de question car je sais que mon amour pour elle est tellement fort, que je ne pourrais pas contrôler mes envies ni même les réactions de mon corps. Et cet amour n'est pas seulement charnel.

Ma petite femme cherche l'agréable, me retenant contre elle par la force de sa jambe. Le bas de nos ventre sont désormais en contact et la chaleur qui s'en dégage suffit à comprendre le degrès du désir.
L'attention que porte Shaïka à mon dos me fait plaisir. Ne pouvant continuer mon chemin, je remonte directement jusqu'à ses lèvres, mon regard retrouvant l'éclat de ses yeux. Ma métisse prend la parole, d'un ton prouvant que sa déclaration en demande encore plus et se trouve bien loin de l'ignorance. Je souris et l'embrasse avec fougue, mêlant ma langue à la sienne, laissant ensuite mes doigts glisser le long de ses courbes et s'agiter sur la nature principale de sa sexualité. Je quitte ses lèvres et lui réponds, d'une voix basse et excitée.

" Je vais vous apprendre, mademoiselle Jackson... "

Le temps d'un sourire et mes lèvres retrouvent son corps, rejoignant lentement la place de mes doigts. Quelques regards plus tard, ma langue et mes doigts se complètent, dans un unique objectif : celui de procurer un maximum de plaisir à celle que j'aime.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://sanelona.forumsactifs.com
Shaïka Nikita Jackson
Gangsters - Racaille
Gangsters - Racaille
avatar

Nombre de messages : 5470
Age : 35
Gang : - Ancienne Chef des Hail's -
Metier : - Chirurgien/Légiste. - Propriétaire De L'hôpital Et Du Crématorium -
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): 2 Desert Eagle, 1 Poignard

MessageSujet: Re: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   Lun 31 Mai - 12:12

Peu à peu la jeune femme prend part à cette tendresse folle. Le corps brûlant de son partenaire fait corps avec le sien, s’abandonnant à ses courbes voluptueuses de femme y glissant ses mains masculines sans aucune retenue. Shaïka emprunte de taquineries, ne peut s’empêcher de sourire. Ses parfaites lèvres traduisent un bonheur et un bien-être inconditionnel. Une étreinte amoureuse et insouciante entraine les deux partenaires bien loin de Trinity City. Melvin finit par répondre un brin provocateur à la déclaration de sa femme. Shaïka sourire aux lèvres ne peut s’empêcher de lui lancer un regard des plus indécents, un de ces regards qui traduit une phrase telle que « Avez-vous des preuves de ce que vous annoncez Monsieur ? ». Et sans même qu’elle eu le temps de prononcer cette phrase, Melvin semblait lire dans ses pensées en déposant à nouveau de tendres et humides baisers sur la peau cannelle de sa femme. Les mains de Shaïka quittent le dos musclé de son partenaire avant de rejoindre la douceur des draps. Ses yeux frôlent le ciel alors qu’elle laisse sa tête doucement tombée dans le creux du coussin. En proie à un plaisir des plus agréables, Shaïka ressert à peine ses fins doigts sur le lit, attrapant le drap dans son étreinte. Doucement, elle ressent les caresses de Melvin s’insinuer en elle, laissant croitre le plaisir.

Sa respiration est tellement basse qu’elle en est inaudible, le désir qu’elle ressent pour l’homme qui se donne en ce moment même à elle, semble n’avoir aucune limite. Il est bien loin le programme de la journée, à cet instant elle ne pense plus qu’à lui. A lui et à rien d’autre. Les minutes défilent alors que Melvin se redresse vers elle, le regard opaque et parsemé de brillance de la jeune femme se glisse dans celui de son chef de gang. Quelque chose, lui provoque un pincement au cœur. Sans savoir le pourquoi du comment, elle se noie dans ce regard. Se remémorant des centaines de morceaux de vie à deux, se remémorant à quel point cet homme est tout ce dont elle a put rêvée, un jour, en secret. Melvin, cet homme impassible au cœur semblant forgé dans la pierre. Un homme talentueux, fort, respectable, aussi grand qu’il en est dangereux. Cet homme sans lequel elle ne peut s’imaginer vivre aujourd’hui, l’homme de sa vie. Le père de ses enfants..

Un jour peut-être. Aligné dans cette famille, un fils ou une fille au sang noir, lourd, au sang de chef, au regard inébranlable. Un Nikita et un Jackson, un être bien à part tout aussi singulier que l’est le reste du monde mais avec le sang le plus bouillant que le pays n’a jamais connu. Pour le moment ce n’était pas forcément l’avenir qui s’immisçait dans le cœur de la jeune femme mais plutôt ce qu’elle ressentait au près de Melvin.
Se confiant dans un baiser des plus forts de passion, les paupières de la jeune femme se ferment ramenant avec elle et contre le lit le corps de son partenaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://all-eyes-on-me2b.skyrock.com/
Melvin Nikita
Admin à la retraite
avatar

Nombre de messages : 5843
Age : 39
Gang : Ex-GET
Metier : Anciennement tatoueur
Date d'inscription : 30/10/2006

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max):

MessageSujet: Re: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   Mer 2 Juin - 15:48

[ Magnifique ]

J'emmène ma petite femme vers un endroit où je suis seul à avoir la clef. Profitant de ces instants uniques dont nous détenons le secret. Je me donne entièrement, sans aucune pudeur ou peur, plongé dans une parfaite confiance et un amour infiniment sincère. Je sais que ma vie se fera à ses côtés quoi qu'il nous arrive. Ma foi en Shaïka est si grande que j'en crois, de tout mon être, que même l'au-delà ne pourra séparer nos esprits. Nos âmes sont liées à jamais, j'ai trouvé la seule femme qui m'a redonné confiance sur cette Terre et dans un monde pourtant loin d'être rose au quotidien. Je profite de ma stabilité, de cet amour réciproque sans gène. La chance est venue jusqu'à moi et ma bonne étoile semble me garder sous son aile. Je l'aime, c'est mon essentiel. Même si j'ai parfois peur de la perdre, même si je ne suis jamais certain de la retrouver lorsque je la quitte, même si je garde cette inquiétude tout au fond de moi, je continu de profiter des moments uniques que la vie nous offre généreusement. À quoi bon perdre son temps ?
Me donner ainsi à ma femme me donne la sensation d'une force jamais exploitiée. D'autant plus que ça lui plaît. Je ne demande rien d'autre qu'à lui faire plaisir et à vivre ma vie près d'elle. Prêt à affronter n'importe quelle épreuve, maintenant, à deux.

Shaïka me ramène vers elle, dans un regard brillant d'amour et de plaisir. Un échange qui me bouleverse. Un sentiment que je ne saurais expliquer m'innonde en quelques secondes et nous partageons un baiser des plus envoûtant. Je ferme les yeux et profite de cet instant, tout en me sentant rapproché contre la peau bouillante de ma métisse. Sans crier garde mais avec une douceur sans fin, je mêle mon corps au sien.

[...]

Mes épaules tremblent, je transpire, mais des sueurs tellement chaudes et agréables... Un son venant du fond de ma gorge sonne la fin d'un acte brûlant d'amour. Je calme mes mouvements et ma force, gardant ma femme contre moi.

" Je t'aime... "

Je me repose sur le dos après un échange langoureux, caressant son visage et son corps du bout de mes doigts bouillants.

Je repense soudainement à mon rendez-vous au moment où mon téléphone sonne. Il se trouve dans le salon, je n'ai aucune envie de courir jusque là. J'annonce alors à mon petit bout de femme que je file sous la douche et que je reviens dans quelques minutes. Je l'embrasse une dernière fois puis me lève, prends des affaires propres et disparaît dans la salle de bain. Plus précisément sous une douche tiède.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://sanelona.forumsactifs.com
Shaïka Nikita Jackson
Gangsters - Racaille
Gangsters - Racaille
avatar

Nombre de messages : 5470
Age : 35
Gang : - Ancienne Chef des Hail's -
Metier : - Chirurgien/Légiste. - Propriétaire De L'hôpital Et Du Crématorium -
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): 2 Desert Eagle, 1 Poignard

MessageSujet: Re: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   Mer 2 Juin - 16:19

Le moment que partage Shaïka avec l’homme qu’elle aime semble comparable à une utopie jamais décrite ni ponctuée. La belle s’adonne dans une danse merveilleuse. Ses formes se glissent avec délicatesse à celles de son partenaire. Les mains masculines s’accaparent de parfaites courbes. Le plaisir dessine de désir les alliances amoureuses. Soupires aux lèvres, l’acte prend fin...

[…]

Deux magnifiques je t’aime sont échangés, soupçon d’une douceur incroyable. Melvin quitte sa femme le temps de prendre une douche. Cette dernière le rejoint quelques secondes plus tard avant d’enfiler son jean de la veille et un large T-shirt emprunté à son homme. Une fois douché et laissant Melvin toujours sous l’eau tiède après un tendre baiser, Shaïka retourne dans la chambre avec son sac en main. A l’intérieur duquel se trouve entre autre son arme et son portable. Elle allume ce dernier en s’installant dans le lit. Au même moment, elle entend la porte de la salle de bain s’ouvrir. Sourire aux lèvres, elle dépose son portable qui se met à vibrer au même moment. Shaïka attrape son téléphone et elle s’empresse de lire le texto qui lui ai adressé. Alors qu’elle entame la première ligne, les traits de son visage se durcissent. A cet instant, on tambourine à la porte de l’appartement de Melvin, le téléphone de ce dernier ne cesse de sonner. L’afro-américaine ne finit même pas son texto qu’elle attrape son arme, Melvin quitte la salle de bain.

[…]

Sur le lit, l’écran du portable est toujours éclairé. On peut y lire un message assez long d’un numéro non enregistré.

Citation :
Sms : Jackson, en suivant le gars je suis tombé sur quelque chose d’ENORME. Il faut que je te parle tout de suite. Quelque chose ne va pas. Il y a un gros problème avec les flics. T’es où, j’arrive tout de suite ?

[…]

Alors que Shaïka s’approche de la porte de la chambre, arme en main. Elle ne peut s’empêcher de réfléchir, n’ayant pas eu le temps de lire le texto en entier. Quelque chose d’énorme mais de quoi parle-t-il ? Ce mec est un Hail’s qui vient de sortir de taule, il n’est pas du genre à s’affoler pour rien. Shaïka se rappelle lui avoir demandé de jeter un œil sur un tout nouveau membre du GET qui avait une très grande gueule et qui apparemment se tapait des blanches. La routine, une routine bien trop répétitive d’ailleurs. Là, il lui annonce que le gangsta en question a bien quelque chose à cacher. Mais de quelle sorte Shaïka n’en sait strictement rien. Tentant de se concentrer sur la porte d’entrée avec ce putain téléphone qui ne cesse de sonner. Elle regarde l'afro-américain qui se dirige vers la porte afin de lui faire comprendre qu’elle le couvre. Quelque chose ne va pas.
Mais qu’est ce qui se passe, Bordel ?!
Revenir en haut Aller en bas
http://all-eyes-on-me2b.skyrock.com/
Melvin Nikita
Admin à la retraite
avatar

Nombre de messages : 5843
Age : 39
Gang : Ex-GET
Metier : Anciennement tatoueur
Date d'inscription : 30/10/2006

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max):

MessageSujet: Re: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   Mer 2 Juin - 17:01

Shaïka me retrouve sous la douche au bout de quelques minutes seulement. Le temps pour moi de laisser l'eau couler sur mon mètre quatre-vingt onze. Je la laisse entrer dans la douche, sourire aux lèvres. Malheureusement, elle sort la première, pendant que je me rince une dernière fois. Aussi vite, elle quitte la salle de bain. Quant-à moi, je me sèche et m'habille sans forcément me presser, ayant en tête de retrouver des gangstaz pour la nouvelle maison que je n'ai pas encore entièrement achetée, mais dans laquelle je compte vivre avec la femme que j'aime.
Alors que je m'apprête à quitter la pièce, que je plonge dans le noir, de violents coups se font entendre sur ma porte. Rocky se met à aboyer comme un chien enragé. Instinctivement, je jette un oeil du côté de la chambre et y voit ma métisse, arme en main, l'air grave et prête à faire feu. Je fronce les sourcils, c'est quoi ce bordel ? Je n'ai même pas eu le temps d'enfiler un tee-shirt ! Je ne comprends absolument pas pourquoi tant d'affolement. Tout d'abord Shaïka armée, à croire qu'elle en attend un mauvais coup, et maintenant ces fracas sur ma porte. D'ailleurs, ça empire et Rocky tourne comme un requin. Les coups s'arrêtent brutalement mais j'entends une voix derrière la porte. Je regarde alors ma femme, mais au moment où je veux prendre la parole, mon portable se met à vibrer, frottant contre le verre de la table basse du salon. Ils cessent aussi nets et les coups reprennent.

- Melvin putain mais ouvre la porte mec ! C'est Sean ! Ouvre ! C'est urgent Melvin !

Il frappe encore et encore, à croire qu'il veut défoncer ma porte.
Torse nu, je fais un signe à Shaïka pour qu'elle baisse son flingue et je me dirige vers l'entrée, attrapant mon dobermann par le collier. Je déverrouille la porte, Sean entre comme un fou, manquant de me claquer la porte dans le coude. Il referme cette dernière sans me demander mon avis, ni même me saluer comme il le fait respectueusement au quotidien. Je suis complètement troublé.

- Melvin putain y'a les flics partout à Spiny ! Ils sont entrain d'embarquer tous le monde !
" Quoi ?! Putain c'est quoi ces conneries là ?! "
Je tombe de haut, c'est une blague ?
- J'en sais rien man ! Faut faire quelque chose là ! Le S.W.A.T. et le F.B.I. remontent jusqu'à Sherman Hills et Sweeney !
" Hein ?! Mais merde ! "

Je comprends rien, je ne sais même pas comment réagir. Tout se mélange en moi. Le stress monte, jamais je n'ai été confronté à ça et je ne sais même pas ce qui se passe ! Shaïka m'a l'air au courant d'un truc, vue son état.

- Melvin putain d'merde c'est n'importe quoi ! C'est la dope qu'on vend ! Ils sont remontés jusqu'à nous bordel !

Mon téléphone se met de nouveau à vibrer, sans même que j'ai le temps de faire quoique ce soit, Sean entre dans le salon et s'empare du téléphone, éclatant celui-ci contre le mur. Violemment, ma main s'empare du col de mon gangstaz que je fout brutalement sur le mur. Prêt à lui foutre mon poing dans la gueule, mais ce dernier s'affole.

- Arrête negro ! Ton phone était sur écoute man ! Tout l'quartier est sur écoute ! On a apprit ça y'a à peine quelques heures !

Je lâche Sean, prenant ma tête entre mes mains. Je me tourne vers Shaïka, lui demandant ce qui se passe. Complètement perdu. J'ai l'impression d'être dans un mauvais rêve, c'est pas possible, tout vient de changer d'une seconde en une autre. Et je suis bien loin du bout de mes surprises...

Au même instant, Yassin frappe à la porte, Sean l'ouvre. Mon rasta est en plein stress, comme s'il n'avait pas fumé de beuh depuis des semaines... et croyez-moi qu'il en a besoin pour se relaxer !

Je me retourne vers lui, écartant les bras, attendant des explications à tant de trouille de sa part. Yassin, ce bon vieux bonhomme sur qui on peut compter en cas de coup dur. Mon plus vieil ami dans cette putain de jungle urbaine.

- Mon.. mon frère putain ça chauffe Melv' je... Putain !
" Quoi rasta ? Parles nom de dieu qu'est-ce qu'il y a ?! "

Mais bordel j'ai deux de tension ou quoi ?

- Frère... c'est la merde dans la rue ! Les flics débarquent, ils ont embarqués des niggaz y'a quelques minutes, ils arrivent sur Sweeney man... je... putain j'viens d'y échapper negro j'sais pas c'qui s'passe ! Les gangstaz se tirent avec la dope ! Le S.W.A.T. a déployé une putain d'artillerie j'sais pas c'qui s'passe mec putain ! J'aurais trop voulu te dire negro ! Mais j'voulais pas mec !
" Me dire quoi Yassin ? ME DIRE QUOI ?!! "
- Ca fait des mois que des gangstaz se ruinent la gueule Melvin ! Ils réagissent pas là, on va s'faire prendre comme des lapins !
" Hein ? Personne ne bouge là ? On s'laisse avoir comme ça ? Putain mais vous vous foutez d'ma gueule les negros là !! "
- Non, frère, calme toi, putain j'ai pas osé te dire j'pensais pas qu'ça arriverait à ça man !
- C'est vrai Melvin, les valeurs se perdent depuis des s'maines et on peut rien faire ! Y'a des gamins qui sont défoncés à l'héro, ils pourront pas bouger, ils se feront cramer ! Mec, dehors c'est du n'importe quoi, ça pète un plomb, les flics sont en sureffectifs ils tapent dans les bons endroits !

La dope ? Cette putain de dope ! C'est ça ?
Je tombe de haut, j'ai la nette impression de m'être fait trahir, autant en ami qu'en chef de gang. Des gangstaz se shootent à la drogue dure ? Putain c'est quoi ces conneries ? Et nos valeurs ? Bordel de merde ! J'attrape Yassin par le visage, mon regard transperçe le sien, il m'a caché ça alors qu'il le savait ! D'un coup violent, je le jette au sol, Rocky n'intervient pas.

" C'est pas possible putain c'est pas possible ! J'suis en plein cauchemar là hein ? HEIN ?! "
Entre temps, Sean s'est rendu près de la fenêtre, concentré sur une scène que je ne vois pas encore.
- Melvin regarde par toi même ! Les gars se tirent avec la dope sur le dos, ils se cassent tous ! Les autres peuvent même pas bouger mec !

J'entre dans le salon, prenant mon Beretta posé sur la table, je regarde par la fenêtre et du sixième étages, je peux constater que le quartier bouge bien plus que d'habitude. Des bagnoles se barrent dans la même direction, les gangstaz s'agitent en bas des tours, des sacs pleins de poudre semblent sortir du bas des blocs tandis que des Evil'z courent dans un sens opposé ... là où apparemment les flics se ramènent. Du côté de Sweeney. Ils ont encore de la marge avant d'arriver jusqu'ici, surtout que je reste convaincu que des Gangstaz sont prêts à crever pour bloquer l'entrée à Evil'z District.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://sanelona.forumsactifs.com
Shaïka Nikita Jackson
Gangsters - Racaille
Gangsters - Racaille
avatar

Nombre de messages : 5470
Age : 35
Gang : - Ancienne Chef des Hail's -
Metier : - Chirurgien/Légiste. - Propriétaire De L'hôpital Et Du Crématorium -
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): 2 Desert Eagle, 1 Poignard

MessageSujet: Re: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   Mer 2 Juin - 17:27

Shaïka baisse son arme à la demande de Melvin. Son regard reste cependant braqué sur la porte, comme on ne sait jamais, elle reste prête à faire feu. Alors que Sean entre en trombe dans l’appartement, elle ne peut empêcher l’étonnement de se lire sur son visage. La jeune femme passe sa main sur son visage, il se passe vraiment quelque chose. Tout en écoutant ce qui se hurle à l’entrée, elle saute sur le lit attrapant son portable dans la volée. Avant de lire la totalité du texto. Les mains tremblantes, elle répond en tapotant sur l’écran de son portable tactile. Elle donne l’adresse exacte du lieu où elle se trouve. Un Hail’s, elle lui fait confiance comme en son propre père. C’est en balançant à nouveau son portable sur le lit pour aller retrouver Melvin, Sean et maintenant Yassin que Shaïka réalise peu à peu.

En entendant les mots prononcés par Yassin, elle ne peut plus avancer se retenant grâce au mur du couloir. Elle s’appuie balançant sa tête en arrière. Ce scénario de drogue qui bouffe les hommes, c’est exactement ce qui avait achevé une bonne partie des Hail’s à l’époque. Shaïka semble hallucinée mais elle ne met que quelques minutes à reprendre ses esprits alors que Melvin l’appelle. L’afro-américaine se remémore son texto. C’est encore pire que des gangstas qui se shootent ce qui est entrain de se passer. La belle semble avoir compris ce qui se passe mais balancer un truc pareil relève de la folie. Elle a carrément l’impression de faire les cents pas dans le couloir alors qu’elle écoute de loin ce que raconte Yassin. Elle n’ose pas imaginer ce que ressent Melvin, pour avoir déjà ressentit quelque part cette trahison si particulière.

Son regard croise celui de Sean, impuissant. Melvin monte en flèche et sa femme tape nerveusement contre le mur du couloir avec le canon de son arme. Les deux hommes quittent la pièce pour rejoindre le salon. Agglutiné à la fenêtre, les mots fusent. Shaïka rejoint Yassin lui jetant un regard brûlant mais lui tendant tout de même la main pour qu’il se relève. Elle ne rajoute rien, ce qu’elle pense se comprend bien facilement. L’ancienne chef des Hail’s entre dans le salon avant de prendre la parole à voix haute.


« Melvin je viens de recevoir un texto d’un Hail’s qui surveillait un des jeunes gangstas du gang pour une histoire de cul. Il semblerait que c’est avec les flics qu’ils entretiennent une histoire ! »

Tentant de garder son sérieux, la jeune femme ne veut pas céder à l’énervement comme Melvin va sans doute le faire par la suite. Rien de plus normal pour un chef. Shaïka quand à elle se doit de réfléchir afin de trouver les bonnes solutions.

« Les flics n’arriveront jamais jusqu’à toi Melvin. Les jeunes ne savent rien de toi ! Le problème c’est que… » L’afro-américaine fut coupé dans sa phrase par la vision de l’extérieure. C’était tout simplement du dégout qui se lisait dans ses yeux.

« C’est qu’il ne reste plus rien des hommes.. » Soupira-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
http://all-eyes-on-me2b.skyrock.com/
Melvin Nikita
Admin à la retraite
avatar

Nombre de messages : 5843
Age : 39
Gang : Ex-GET
Metier : Anciennement tatoueur
Date d'inscription : 30/10/2006

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max):

MessageSujet: Re: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   Mer 2 Juin - 18:02

Ce spectacle est bien loin de celui que j'aurais pu imaginer jusqu'à présent. Des gangstas se tirent sans regarder en arrière, sacs sur les épaules, tentant de sauver au maximum ce qui forme leur richesse matériel. D'autres partent, armes en mains, afin de se battre. Je ne comprends plus rien. Je ne dis plus un mot, spectateur d'une terrible réalité. Malheureusement, je ne suis pas au bout de mes surprises et j'ai encore beaucoup de choses à apprendre sur ce qui se trame dans mes rues. J'ignore entièrement qu'à Kannydale, les agents des forces spéciales embarquent des gangstaz. Tous doivent penser qu'il s'agit d'ici d'une histoire de drogue, moi-même le pense. Mais pourquoi tout cela d'un coup ? Pourquoi maintenant ? Ils auraient pu faire la même chose les jours précédents, et tout me semble bien trop facile pour qu'il ne s'agisse que d'une histoire de blanche. C'est bizarre, trop bizarre à mon goût. Il y a autre chose, mais quoi ? Je ne sais plus ce que je dois penser, ni comment je dois réagir. Je me sens vide et pourtant si lourd à la fois. J'en oublie la présence de Sean à mes côtés, j'ai zappé le fait que Yassin est encore au sol contre le mur à regretter son silence. Mes yeux restent fixes sur des bagnoles qui défilent sur la même route, sur des femmes affolées tout comme des hommes, sur des flingues. Mes oreilles entendent les hurlements. J'ai l'impression d'être au sein d'une guerre qui se prépare, mais tout au fond de moi, je ressens quelque chose d'encore plus grave. Cette guerre n'a rien de normale. Ces flics ont décidés de se réveiller du jour au lendemain et apparemment ils frappent aux bons endroits. Je me fout de connaître le sort de mon salon de tatouage, je me mets doucement à réaliser ce qui se passe dans mes quartiers. Est-ce possible ?

Mes doigts caresse le métal froid de mon arme, mon coeur est serré, je suis prêt à me battre mais je sens que ce n'est pas le cas de tous. Sean reste silencieux, il me quitte et glisse un mot à Shaïka avant de descendre au pied de l'immeuble. Il s'en va observer au coeur de l'action afin de me rapporter ce qui se dit. La discretion ne sert plus à rien désormais. Les hommes que je considèrais comme des frères semblent se tirer en oubliant nos valeurs. Je n'ai encore rien vu, et je ne sais encore rien.

Shaïka est revenu vers moi, elle vient de parler. Les flics ? Je baisse la tête, ferme les yeux, mains sur le crâne, un vent glacial vient de me traverser la tête. J'ai l'impression que je tombe en arrière. Les flics... Entretenir... Histoire... Flic... Entretient... Flic... Entretient... Bordel !

Je me retourne violemment, mon pied retourne ma tabl basse qui se brise plus loin, tout ce qui se trouvait dessus se renverse dans un fracas assourdissant. Une taupe ! Des taupes ! Shaïka vient de me faire comprendre que depuis un moment, des jeunes vendent le gang à la flicaille ! Mon poing gauche se serre d'une telle force que je m'en transpercerais ma propre chair. Yassin arrive à la hâte vers moi, je me mets à trembler, tête baissée, les yeux rivés sur le sol. Violemment, je repousse les mains du rasta...

" Ne me touche pas connard "

Ce gang est-il aussi pourri ? J'ai été vendu ? On a été mis sur écoute ? Putain, tout se mélange dans ma tête, Shaïka n'arrange pas les choses, je fais face à la réalité avec difficulté. Je n'ai qu'une envie, dégommer le premier qui bouge.
Ils se barrent, ils se battent, ils nous vendent, ils se défoncent. Je n'aurais rien vu ? Merde... Rien ?
Plus rien ! Il ne reste plus rien à tirer de ce gang ? Non... c'est impossible, je ne me suis pas battu durant tant d'années pour des valeurs qui tombent à l'eau d'une minute à l'autre ? Ce n'est pas pensable !

Ils ne m'auront pas ! Bien sûr qu'ils ne m'auront pas ! Personne n'aura ma peau ! Tout prend place dans mon esprit, mais trop de choses m'échappent encore.
Je relève la tête et regarde Yassin en face de moi, avant de quitter le salon et me diriger vers mon armurerie personnelle. Les mains bouillantes du sang chaud qui coule dans mes veines, je décroche une Kalashnikov d'une des vitrines, attachant autour de ma taille une ceinture sur laquelle je fixe plusieurs cartouches. AK-47 en bandouillère, j'attrape un uzi 9mm, bloquant ensuite mon Beretta à ma ceinture.

Torse nu et armé de manière à me battre, je retrouve Shaïka, Yassin et Rocky dans le salon. Sean n'est pas revenu. Je reste silencieux, la haine s'empare de moi.

Soudain, ma porte s'ouvre après un bref fracas. Je me retourne, vif comme un renard, pointant mon uzi, prêt à tirer.

- NE TIRE PAS MEC !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://sanelona.forumsactifs.com
Shaïka Nikita Jackson
Gangsters - Racaille
Gangsters - Racaille
avatar

Nombre de messages : 5470
Age : 35
Gang : - Ancienne Chef des Hail's -
Metier : - Chirurgien/Légiste. - Propriétaire De L'hôpital Et Du Crématorium -
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): 2 Desert Eagle, 1 Poignard

MessageSujet: Re: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   Mer 2 Juin - 18:38

Shaïka ne dit plus rien, n’osant réfléchir ni même penser. Les choses se répètent mais la drogue ce n’est pas le pire, c’est loin d’être le pire. Les balances c’est ça le pire, c’est ça et uniquement ça qui donne cette putain d’envie de gerber. Des balances… des fils de pute. L’afro-américaine s’appuie sur le mur un peu plus loin alors que Sean s’approche d’elle lui glissant quelques mots à l’oreille il lui confie qu’il revient en l’appelant ma sœur. Bizarrement ces mots, font bizarres, ils font mal, ils donnent le tournis. La tête qui tourne, ce mal de tête qui tape sans arrêt. Shaïka acquiesce ce que lui confie Sean d’un signe de la tête positif tout en déposant à nouveau son regard vers Melvin. L’ancienne chef de Hail’s ne sait quoi faire, les mots sont de trop et les idées de génies semblent de pures utopies. Elle maintient fermement son arme, usant ses mains contre l’acier. Son cœur bat la chamade, quoi dire quoi faire ? Des taupes... Des balances.

Melvin ne peut pas l’accepter comme sa. Trop de haine flotte dans cette pièce, sa va exploser et sa va faire mal. La jeune métisse marche jusqu’à la fenêtre alors que Melvin vient de quitter la pièce pour s’armer. Elle regarde par la fenêtre, silencieuse alors que Yassin se ramène vers elle. Il regarde à son tour dehors et son souffle trahit le début d’une phrase qui peine à être prononcée. Shaïka lève les yeux vers lui et hoche doucement et négativement la tête. Le silence, il faut du silence. Yassin le comprend et se tait baissant les yeux vers la fenêtre. Alors que Melvin revient d’un pas lourd, la porte s’ouvre dans un fracas énorme. Shaïka et Yassin se retourne, armes braquées. Le chef du GET fait de même alors que l’homme qui vient d’entrer hurle de ne pas tirer. Shaïka baisse directement son arme alors qu’elle reconnait un de ses frères baissant de sa main gauche le canon de l’arme de Yassin. L’afro-américain se trouve au beau milieu de la porte grande ouverte et Melvin le braque sans broncher. Shaïka quitte le salon en courant avant d’arriver à l’entrée au moment même ou le gangsta prend la parole.


« NIKITA TIRE PAS ! J’SUIS SOUS LES ORDRES DE TA FEMME. J’SUIS D’TON COTé » Rétorqua le Hail’s essoufflé en s’appuyant contre la porte.

Shaïka s’approche alors prenant la parole à son tour :
« Merde Jeff qu’est ce qu’il se passe avec les flics ?! »

« En suivant l’autre mec, je l’ai vu avec une dizaine de gangstas parler aux flics. Ils balançaient que Nikita travaillait à un salon de tatouage à Spi.. Spi quelque chose. Et des tas de trucs sur ta vie perso mec ! » Reprit Jeff en balançant son regard vers Melvin.

Alors que les armes se déposaient. Jeff reprenait son souffle expliquant le reste de l’histoire à voix haute sur le coté du salon. Shaïka réalisait peu à peu que de nombreux nouveaux vendaient des infos afin d’amener la police vers Melvin. Malheureusement pour eux, les nouveaux ne savent pas grand-chose. Melvin ne risquait rien, ce n’était pas vingt mecs sans importance qui pouvait amener quiconque devant le boss. Le seul problème c’est ce qui est entrain d’advenir du GET. Shaïka ne faisait pas partie du GET mais pour avoir vécu la même chose dans le passé, elle ne pouvait que se montrer comme une alliée afin d’aider l’homme qu’elle aime. Quelques minutes plus tard, Sean carrément étourdi remontait dans le bloc sans surveiller ses arrières. 8 mecs montaient derrière lui. Des gangstas du GET, ce qui semblait n’être rien de très inquiétant. Jeff et Shaïka discutait dans le salon, sans voir l’entrée alors que Sean pénétra dans l’appartement suivit des 8 mecs.


« NIKITA ! Putain mec c’est le bordel dehors, les flics sont partout on est venu ici pour te protéger mec. On va tous les niquer. » Rétorqua un des hommes.

Shaïka qui venait d’entendre de nouvelles voix jeta un œil vers l’entrée avant de s’en rapprocher s’arrêtant juste à coté de Sean. Shaïka était à peine septique alors que Jeff rappliqua. Devant la nouvelle Melvin passa ses mains sur son visage. L’afro-américaine regardait à ce moment même Sean qui dans un regard lui confiait son impuissance. Les attentions détournées, un gangster attrapa son arme. Jeff lui leva les yeux au même moment, il saisit son arme avant de bousculer Shaïka contre Sean, s’avançant vers Melvin tout en se mettant à découvert, il ouvrit le feu. Une seule balle fut tirée et elle se logea en pleine tête.

« BORDEL C’EST VOUS LES TAUPES !! » Hurla Jeff au même moment.
Revenir en haut Aller en bas
http://all-eyes-on-me2b.skyrock.com/
Melvin Nikita
Admin à la retraite
avatar

Nombre de messages : 5843
Age : 39
Gang : Ex-GET
Metier : Anciennement tatoueur
Date d'inscription : 30/10/2006

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max):

MessageSujet: Re: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   Mer 2 Juin - 19:26

Jeff' ? Shaïka le connait, apparemment, elle lui donne des ordres. Il est de mon côté ? Qui est de mon côté ? Bordel, je n'ai plus personne ! En qui je pourrais avoir confiance désormais ? Yassin m'a caché pendant des mois que des gangstaz s'explosaient le crâne avec de la drogue dure; d'autres gangstaz en qui j'ai donné un minimum de confiance nous vendent aux flics, Shaïka ne m'a même pas dit qu'elle avait mis quelqu'un sur le coup d'une piste louche d'un gangsta traînant avec des blanches. Putain et on ose encore me dire qu'on est de mon côté. Je me mords les lèvres, hésitant à baisser mon arme. Le black se met à parler, éclairant maintenant toute une belle histoire. On a parlé dans mon dos sans même que je le sache, on m'a vendu, on veut me faire la peau ! Si ces flics sont tous en sureffectifs aujourd'hui, ce n'est pas seulement pour bloquer nos trafics de drogues, mais surtout pour mettre un terme à ma puissance. Cette puissance qui effraie un bon nombre de personnes, qui en envie d'autres. Ces enfoirés m'ont vendu, pourquoi ? Pour me succéder ? Personne ne m'arrive à la cheville, j'en suis conscient.

Putain, moi qui croyais pouvoir compter sur des gars que je considérais comme des frères, sur des nanas que je n'aurais même pas touché en les prenant pour mes soeurs, j'apprends qu'ils m'enculent bien profond depuis un moment. Et ça, ça ne passera pas. Putain, ce gang est pourri jusqu'à l'os. Ce gang qu'on m'a refilé avant de crever. LeBron Bourdog a fuit depuis combien de temps maintenant ? Cet enculé s'est tiré depuis bien longtemps, sans prévenir, il a lâché tout une civilisation derrière lui sans aucun scrupule. Krys Vance est mort en voulant faire honneur à ce gang qui n'a plus rien d'une famille aujourd'hui. Il doit bien être déçu de là où il nous regarde, s'il nous regarde. Moi, je le vis en direct, j'ai la haine, la rage, je n'ai plus d'amour, je ne vois même plus ma femme différemment... du moins, je le ressens comme ça mais au fond si j'ai baissé mon arme, c'est par amour pour elle.
Je suis totalement abassourdi, je tombe de haut, la chute fait mal et elle n'est pas terminé. Impossible de revenir en arrière, désormais. De nombreux hommes se barrent avec un butin qui revient à des millions, ils prennent ma tune en plus de ça ! Mais je m'en fout pas mal, ils n'ont pas la richesse que j'ai tenté d'apprendre dans ces quartiers. Ils n'ont rien de bien riche au fond d'eux pour se tirer comme ça ou pour me balancer. Certes, ils ne sont pas tous pareils, mais une dizaine sur des milliers ça me paraît encore bien peu. Il y en a forcément d'autres dans le coup. Et puis, comme le dit Shaïka, ils ont bien peu de preuves sur moi pour me retrouver à cet instant. Que savent-ils de moi ? À moins de me connaître à la manière de Sean ou de Yassin... Bordel, j'en viens à douter de mes deux plus vieux amis.

Trahison merdique, j'ai toujours été trahis dans cette putain de vie et j'avais encore l'espoire de trouver une famille. Tout d'abord ma mère, sans compter mon père et maintenant un gang entier. Pourri, pourri.

Je commence à suer, énervé, dégoûté. Je perds mon visage dans mes mains, mon front au contact de mon arme. Je ne vois pas Sean revenir, mais j'entends des pas et des voix. Lorsqu'enfin, j'ouvre les yeux et reprends contact avec l'action qui se déroule à l'entrée de mon appartement, un gangsta se met à crier. On va tous les niquer ? Qui ? Les flics ? Conneries !
Je passe ma main sur mon visage lorsque soudain tout change encore. Rocky se met à aboyer au moment où un coup de feu est tiré. Tout s'est passé très vite, Sean s'est jeté sur Shaïka pour la mettre au sol et la protéger, tandis que Jeff' s'est mis en travers moi comme pour prendre une balle à ma place.

Je le pousse, c'est eux les taupes ? Putain, des gars qui portent nos couleurs !

- Merde Melvin j'ai ramené ces enfoirés j'savais même pas qu'ils me suivaient bordel !!!

Pas le temps de discuter, mon regard est attiré par la brillance d'une autre arme, je pousse Jeff' d'un coup de coude avant de tirer dans le tas. Deux hommes sont touchés, les autres se mettent déjà à courir dans les cages d'escaliers. Je me planque derrière un mur et liquide l'homme qui a osé tirer dans l'appartement.

" Attrapez moi ces enculés !!! "
- LES FLICS SONT EN ROUTE NIKITA ! ON AURA TA PEAU !

Je ne cherche même pas à comprendre, complètement à découvert, je jette mon Uzi et m'empare de mon AK, tirant dans les cages d'escaliers. Des balles fusent dans tous les sens, elles me sont aussi déstinées. Complètement fou, je ne cherche pas à comprendre ce que je fais. Je tire, visant à toucher le moindre black que je vois, et ça fonctionne. Mais Yassin revient vers moi et me pousse, il descend à la hâte, je le suis, passant par dessus des corps sans vie. Soudain, Yassin m'arrête dans ma course, évitant de près une balle, il répond d'une rafale qui abat la cible. Nous continuons notre course, les taupes nous attendent dans le hall. Ils ne sont plus que quatre, Yassin se met à découvert, tirant dans le tas sans même regarder. Soudain, il s'écroule, touché de plein fouet à la poitrine.

Je ne bouge pas, restant planqué, j'entends des voix. Les jeunes s'approchent, je regarde Yassin qui ferme les yeux après m'avoir vu. Nous nous sommes compris. Je respire un grand coup.
Yassin bouge son index... je me mets à découvert, Kalashnikov droit devant, Yassin se redresse autant qu'il peut, nous tirons, tuant trois des quatre blacks. L'autre se fait la malle. Sean me dépasse pour le poursuivre, je viens en aide à Yassin durant ce temps.

- J'suis vraiment désolé gangsta... j'aurais dû dire tout ça avant Frère... va surtout pas à Calhoun, frère... c'est un quartier de camés... te fait pas mal avec ça... on se perd...
" Arrête Rasta... "

Main dans la main, je me rapproche. Il souffre, je doute qu'il va vivre, la balle paraît bien logée et il perd déjà beaucoup de sang. Nos mains se serrent avec force, je reste à genoux à côté de lui, il tourne de l'oeil.

- Pardon...

Merde ! Yassin ! Mon frère !
La force de sa main se relâche entièrement.
Je regarde le sol et me relève, dents et poings serrés.
Sean se ramène avec un gangsta dans les bras, vivant mais sonné.

- Cet enfoiré pensait se tirer ! Il veut pas cracher le morceau Melvin ! Il m'a juste dit que c'était pas les seuls !

Je m'approche tellement vite qu'il n'a pas le temps de lever les yeux, que déjà ma main prend le visage de cette putain de taupe. Je lui colle mon Beretta sous le menton et le frappe à coup de crosse, Sean le laisse tomber contre le mur. Je lui éclate le nez d'un coup de savate, m'accroupissant ensuite vers lui... la jeune taupe.

" Qui ? Regarde moi bien fils de pute, t'as voulu me faire la peau maintenant tu dois avoir le courage de me dire qui est à la tête "
- D'la merde connard ! B.Black te fera la peau !

B.Black ? Bordel ! Cet enfoiré avec qui j'ai pu faire des coups ! Lui, me connaît mieux que ce petit merdeux ! Il vient de se vendre en plus, le con. B.Black ...
Je me lève, me recule et abat ce bâtard comme un animal d'une balle dans la tête.

- Melvin... On doit partir d'ici, ça craint... J'ai vu des choses que j'ai jamais vu jusqu'ici Melv'... Les types se cassent, les autres vont se battre, j'ai vu... des frères complètement camés en allant chercher de l'aide... j'ai trouvé personne mec... personne...

Personne dans ce tas de chiens ? Personne ? Qu'ils crèvent tous ! Ce gang est vraiment pourri jusqu'aux os ! Ces cafards vont ronger leur propre merde !

" Trouves une bagnole, on se tire d'ici, dépêche toi Sean "

Je le regarde, il s'en va aussi vite. Quant-à moi, je me retourne vers la triste scène. Jeff' et Shaïka sont là, près d'un corps éteint d'un ami. Je les regarde, mes yeux trahissent la haine débordante qui est en moi. Je passe par dessus Yassin, mort, bousculant Jeff' et ma femme avant de remonter les marches deux par deux.

" On dégage, mais j'ai trucs à prendre. Shaïka, viens m'aider "

Mes armes, je veux au moins mes flingues et quelques fringues.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://sanelona.forumsactifs.com
Shaïka Nikita Jackson
Gangsters - Racaille
Gangsters - Racaille
avatar

Nombre de messages : 5470
Age : 35
Gang : - Ancienne Chef des Hail's -
Metier : - Chirurgien/Légiste. - Propriétaire De L'hôpital Et Du Crématorium -
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): 2 Desert Eagle, 1 Poignard

MessageSujet: Re: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   Mer 2 Juin - 20:20

Tout se passa à une vitesse folle. Les balles fusaient dans tout les sens et Jeff comme un soldat ne quitta pas son ancienne chef, prêt à donner sa vie pour sa reine. Shaïka quand à elle suivait le mouvement accompagné par Sean dans une course endiablée dans les cages d’escaliers. Shaïka s’arrêta au pied de Yassin mais il était déjà trop tard, son savoir ne lui servit à rien. L’âme du gangsta était déjà loin de ces quartiers de merde. L’afro-américaine tenait les mains du gangsta dans les siennes jusqu’à que Melvin ne revienne lui demandant de monter avec elle. La jeune femme regarda Jeff un instant quittant les mains de Yassin. Elle prit la parole à voix basse comme pour ne pas déranger un corps meurtrit. Dehors il y avait un bruit continu et incroyable. Shaïka expliqua à Jeff qu’elle devait récupérer ses affaires, ses fringues, ses armes et quelques papiers. Elle lui demanda de l’attendre le temps qu’elle monte aider Melvin. Jeff se mit à couvert à l’intérieur du bâtiment tout en expliquant à Shaïka qu’il l’attendait pour aller à son appart. La jeune femme prit alors les escaliers qu’elle grimpa un par un. Elle entra dans l’appartement dont la porte était défoncée et ouverte à force d’être frappée dans tout les sens. La jeune femme prit la parole à voix haute en se dirigeant vers la chambre de Melvin. Elle dit simplement à son homme qu’elle s’occupait de lui prendre des fringues pendant que lui récupérait ses armes. Shaïka ouvrit le placard avant de regarder de haut en bas, tout en haut se trouvait un sac de sport. Elle tira dessus pour le faire tomber avant de vider l’armoire à l’intérieure. Elle eu du mal à le fermer mais au moins Melvin disposait de toutes ses fringues. Le sac avait beau être des plus lourds, la jeune femme le souleva et déposa les deux poignées larges sur son épaule droite pour descendre les escaliers.

« Melvin j’ai tes fringues, jles descends je l’ai fou dans la caisse à Sean et je vais chercher les miennes chez moi. » Ajouta Shaïka appuyé à la porte de l’armurerie de Melvin avant de quitter son appartement et de descendre les escaliers.

Une fois en bas, Sean arrivait au même moment. Shaïka balança le sac à l’arrière de la berline avant de se pencher vers Sean. Ce dernier lui attrapa la main avant de la regarder dans le blanc des yeux.


« Faut que tu sois forte Shaïka il va avoir besoin de toi. »

« Entre nous Sean, j’ai déjà vécue ça et je serais là pour lui. Mon frère, on se rejoint à la sortie Nord de la ville. Je vais avec Jeff récupérer mes affaires. »

La jeune femme ferma la portière avant de taper deux fois sur le toit de la caisse. Jeff se tenait dans une vieille Chevrolet derrière. Shaïka embarqua coté passager. Alors que Jeff lui expliqua qu’il avait loué cette caisse à sa sortie de prison. L’afro-américaine écoutait à peine alors il démarra et quitta le quartier. Direction l’appartement de la jeune femme puis le point de rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
http://all-eyes-on-me2b.skyrock.com/
Melvin Nikita
Admin à la retraite
avatar

Nombre de messages : 5843
Age : 39
Gang : Ex-GET
Metier : Anciennement tatoueur
Date d'inscription : 30/10/2006

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max):

MessageSujet: Re: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   Mer 2 Juin - 21:13

Je me retrouve de nouveau dans mon appartement, vide. Rocky a disparu, j'ignore où il se trouve et ça me stresse. Mais je n'ai pas le temps de chercher après ce clebs. Suivis de Shaïka, je me dirige vers mon armurerie personnelle pendant que ma métisse s'engage a remplir un sac avec mes fringues. Au moins, j'aurais le nécessaire, quelques sapes et quelques guns. Mais je ne pourrais pas tout prendre, malheureusement, je vais devoir prendre l'essentiel. Tout ça sera pillé au grand bonheur de certains, vue la merde qui s'empare de ces quartiers. Je réalise peu à peu que je vais quitter tout ça afin de sauver ma peau et de prendre une retraite bien méritée pendant quelques temps. Je sais déjà où nous irons, dans un endroit où personne ne nous trouvera. D'ailleurs, s'ils ne m'ont jamais trouvé dans cette putain de ville, ils ne me trouveront sûrement pas là où je vais me planquer !

Sacs de sport et caisses en bois sont de sortie, cette après-midi. Dans le premier, je balance mes flingues : 2 Desert Eagle, mon MP7A1, mes 2 Ingram Mac 10, mes 2 Tec 9 et toutes mes munitions. Le reste ne peut tenir dans ce sac déjà bien lourd et bien remplit. Je le laisse de côté, m'occupant maintenant sur des caisses pleines de paille. J'y dépose mes grenades explosives et défensives. Je referme la petite caisse pour en prendre une bien plus grande, dans laquelle je pourrais mettre 4 AK-47 en plus de celui que je porte déjà en bandouillière. Encore quelques cartouches que je trouve. Une autre caisse maintenant, hors de question que je laisse mon MP5 Navy et mon M60 ici. Le reste, je m'en contre-fout, mais ces deux armes là vont me suivre !
Je prends le temps de bien ranger mes armes. Shaïka quitte l'appartement, elle décide d'aller chercher ses fringues. Je ne l'ai pas écouté sur le moment, trop occupé sur mes affaires, et elle est déjà loin lorsque je me rends compte qu'elle retourne aux abords de l'entrée d'Evil'z District... Là où les flics vont finir par progresser.

Sean arrive, essoufflé, il me trouve. Il tombe bien celui-là, j'aurais besoin d'aide pour porter ces caisses lourdes ! Dommage que nous sommes que deux.
J'attache mon sac d'arme sur mes épaules, portant les 2 caisses, la première comportant mes Kalashnikov, l'autre mon MP5 Navy.

" Sean, prends la caisse, y'a un M60 la dedans, et l'autre avec mes grenades "

Je pèse lourd, mes pas sont incertains, bref je n'aime pas marcher comme ça, tout risque de tomber. Mais la force de mes épaules et de mes bras me vient en aide, même si ça surchauffe ! Je quitte l'appartement et descends doucement. J'arrive enfin à la berline foncée que Sean a ramené, sa bagnole. Je fout le sac de sport près de mon sac de fringues, Sean me rejoint et range la caisse en bois pleine de grenades, tandis que je pose le reste sur la plage arrière de la berline.

Je me sens soudain plus léger, mais ça se bouge à côté. Même si le quartier s'est vidé assez vite. Je peux même remarquer une vieille dame auprès de son fils, complètement appeurée. Elle ne regarde pas dans notre direction et tant mieux. Je tape sur l'épaule de Sean. Aucune trace de Rocky...

Je me rends compte que je suis encore torse nu, avec un simple baggy en jean foncé, laissant paraître mon caleçon noir. Mes pieds sont chaussés de mes Timberland beiges. En bref, j'ai le nécessaire et la chaleur est trop grande pour que j'enfile un haut quelconque. Je réflechi si je n'ai rien oublié, tout me paraît bon...

" On dégage negro "
Sean : Tes bagnoles ? On en fait quoi ? Tu vas pas tout laisser quand même ?!
" Pose pas de questions j'en ai rien à foutre, on bouge on a pas le temps de parler Sean ! "

Je monte du côté passager, mon ami s'installe rapidement derrière le volant de sa bagnole tandis que nous quittons les lieux.
Je laisse derrière moi un tas de souvenirs et des projets qui tombent à l'eau. Moi qui pensait m'installer dans une nouvelle maison aujourd'hui... au coeur de quartiers dont j'imaginais encore une parfaite armonie entre frères. Mon cul ! Tout ça c'est des conneries ! Il n'y a plus de famille, plus de frères, plus de soeurs. Je suis seul et je dois sauver ma peau avant que ces poulets me tombent dessus !

Au loin, j'entends des coups de feu, un bruit incessant...
Sean se magne, je lui demande d'entrer dans un quartier bien spécial. Calhoun... Là où vit B.Black... là où Yassin m'a demandé de ne pas aller avant de mourrir. Mais j'y suis bien obligé rasta...
Mon ami ne discute pas, roulant à vive allure. Je peux voir que les quartiers bougent de manière inédite... Des gangstas se barrent sans même regarder ce qu'ils font... Qu'est-ce qui se passe ? Tant de panique... tant d'oublies... tant de valeurs qui s'évanouissent... C'est triste, ça me répugne.

Calhoun, nous y sommes et en effet je crois que j'ai droit à un spectacle que je ne mérite pas. Enfin... je mérite de crever avec toutes les crasses que j'ai faite. Mais depuis quand le roi crève bêtement ? Non...
Des camés au pas des portes qui sont incapables de bouger, que des femmes tentent de bouger... putain, je reconnais même des "gangstas" que j'ai cotoyé complètement assomés par de la merde !

" Stop, c'est là "

Sean se gare, nous sortons de la voiture, je me dirige vers une porte que je défonce. Me voilà, armé jusqu'aux dents et prêt à dégommer le premier qui se mettra en travers de mon chemin. D'ailleurs, des blacks vêtus de bleu se trouve dans ce couloir, ils me reconnaissent, leurs sourires hypocrites tirent leurs sales gueules. Je tire sans même répondre, tuant deux gangstas qui s'effondrent sans s'y être attendu.
Personne dans le salon, personne dans la cuisine, je monte rapidement dans la chambre. Alors que je viens tout juste de gravir la dernière marche, une balle troue le mur à ma gauche. Je saute sur le côté, me plaquant derrière un mur.

Sean : Dans la chambre derrière le canapé !

Je tente de me repérer dans une maison que je connais déjà. Sors mon Beretta et tire à l'aveuglette. Mais ça ne sert à rien, je continu de voir le mur se trouer en face de moi. Sean ne peut rien faire, même s'il tente de tirer aussi. Autant y aller à l'arrache ! J'attends que cet abruti vide son chargeur avant de me mettre à découvert et courrir vers la chambre.

B.Black, en chair et en os ! Je shoote dans sa main, son flingue vole quelques mètres plus loin et lui tombe en arrière.

" J'ai pas de temps à perdre connard, c'est dommage j'aurais aimé t'en faire baver ! "
- Tous les flics sont là pour toi Melvin ! Faut dire aurevoir à ta puissance mec ! Ah ah ah ! Qu'est-ce que tu croyais, que personne voulait te voir crever ? On attend que ça depuis des années ! On en a marre mec ! Tu vivras pas éternellement ! Si les flics te trouvent ils te tueront et nous on va pouvoir prendre la relève !!

Enfoiré ! Je lui donne un violent coup dans la mâchoire, suivis d'un autre avant de me reculer et de vider mon chargeur sur lui sans le louper une seule fois. Ce connard pensait m'avoir, mais personne ne m'aura !

Sean : Melv', on doit partir maintenant

En effet, le temps presse comme jamais. Je quitte les lieux, cette balance sera retrouvé par ses collègues. Quel dommage, Melvin Nikita leur est encore passé entre les doigts ! Mais quel bonheur, ces quartiers vont pourrir comme jamais !

Sean et moi retournons dans la berline, partant en trombe. Je ne regarde même plus toute la merde qui passe devant mes yeux.

" Je connais une planque parfaite à plusieurs kilomètres de la ville, ils nous trouveront pas là-bas mec "

Nous devons quitter la ville. Tout ça va finir par être du passé, je vais devoir me faire oublier quelques temps. Malheureusement, j'ai perdu toutes confiances et je risque encore ma peau aux côtés de Sean. Même s'il ne m'a jamais lâché jusqu'ici, j'en viens à me demander s'il va finir par me balancer. Il ne dit rien du trajet. Je lui explique où il doit aller. C'est bien loin de Trinity City, un peu plus loin que Spanlino Hill, en plein coeur d'une forêt dense, dans une petite cabane. Certes, bien loin d'être modeste ou luxueux, mais peu importe.

Sean s'arrête à un point. Je lui demande ce qu'il fait mais je comprends qu'on doit attendre Shaïka et son pote Jeff'. Je n'aime pas ça, même si nous sommes déjà bien loin de la ville et que les flics ne nous chercheront pas dans le coin paumé où nous sommes. J'ai la désagréable sensation d'être attendu à chaque virage...

* demerde toi... *

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://sanelona.forumsactifs.com
Shaïka Nikita Jackson
Gangsters - Racaille
Gangsters - Racaille
avatar

Nombre de messages : 5470
Age : 35
Gang : - Ancienne Chef des Hail's -
Metier : - Chirurgien/Légiste. - Propriétaire De L'hôpital Et Du Crématorium -
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): 2 Desert Eagle, 1 Poignard

MessageSujet: Re: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   Mer 2 Juin - 22:51

Jeff et Shaïka ne tardèrent pas à regagner l’entrée du territoire. Les voitures roulaient dans tout les sens mais bizarrement les flics étaient déjà passés par là, il ne restait plus grand monde. Le seul spectacle restant donnait l’envie de vomir. Shaïka ne s’y attarda pas, elle pénétra dans le hall de l’immeuble. Avant de farfouiller dans son sac pour sortir les clés de son appartement. Jeff la suivait de près et il pénétra après elle dans son appartement en lui demandant ce qu’elle voulait prendre. La jeune femme se dirigea dans sa chambre vidant son armoire sur le lit avant de tirer deux sacs de sport de sous ce dernier. Elle les remplit rapidement avant d’ouvrir ces deux chevets y vidant les tiroirs où se trouve un Desert Eagle, des papiers du genre carte grise ou passeport, et la chaine de son père ainsi que le peu de bijoux qu’elle possède. Elle ferme ensuite ses volets et la fenêtre tirant les rideaux par la même occasion. Jetant les clés de sa Mustang à Jeff elle lui demande de déposer les deux sacs dans le coffre. Alors que celui s’exécute la jeune femme ferme tous les volets ainsi que les fenêtres de son appartement. Son AK-47 se trouve dans le coffre de son impala. Shaïka rassemble des affaires assez importantes dans un sac à main en passant par la salle de bain, mais aussi des dossiers qu’elle tenait chez elle de l’hôpital avant de se décider à quitter son appartement en s’approchant devant la porte elle jette un dernier coup d’œil. Mis à part des bibelots sans importances, un canapé, un frigo plein et quelques bouquins, il n’y a rien d’important et encore moins de personnel. Jeff revient alors vers son ancienne chef.

« Tu prends mon Impala et moi la Stang, je te rejoins dehors. » Ajouta-t-elle en tendant les clés à son gangsta.

Alors que ce dernier s’exécutait Shaïka s’apprêtait à partir avant de jeter un œil vers la cuisine où elle vit le bocal d’Isaac, son seul ami lorsqu’elle était arrivée en ville. La jeune femme revint en courant dans sa cuisine où elle attrapa un sachet de congélation assez grand en plastique. Elle y mit de l’eau avant d’attraper Isaac avec un verre afin de le verser dedans. Le sachet refermé, elle mit le poisson dans son sac avant de quitter l’appartement comme une furie. Personne n’allait passer par ici. Impossible d’entrée par les fenêtres et la porte est fermée à triple tour. Cet appartement est vide de toute vie et touche personnelle. Shaïka quitte son bloc déposant sur le siège passager, son sac entre ouvert d’où elle apercevait Isaac avant de passer la marche arrière suivit de près par Jeff dans sa seconde caisse.

[…]

Longtemps après les deux américaines pointaient leur nez à la sortie de la ville. Melvin et Sean n’était là que depuis 5 courtes minutes. Shaïka s’arrêta au niveau de Sean tout en prenant la parole :

« On va où ? »

« Plus loin que Spanlino Hill, on passe devant. » Rétorqua Sean tout en démarrant.

Shaïka fit un signe de la main à Jeff pour lui dire de les suivre et elle lâcha à son tour l’embrayage.
Revenir en haut Aller en bas
http://all-eyes-on-me2b.skyrock.com/
Melvin Nikita
Admin à la retraite
avatar

Nombre de messages : 5843
Age : 39
Gang : Ex-GET
Metier : Anciennement tatoueur
Date d'inscription : 30/10/2006

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max):

MessageSujet: Re: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   Jeu 3 Juin - 1:06

Le temps me paraît long et pourtant il n'en est rien. Alors que la flicaille s'engage sûrement à une véritable chasse à l'homme pour mettre la main sur ma personne, je quitte la ville en compagnie d'un unique ami. Enfin, si je le considère encore ainsi, car à vrai dire j'ai perdu toute confiance. Même si une fois encore, Sean me prouve qu'il ne me perdra pas d'une semelle. J'ai cependant perdu un vieil ami, sans doute le plus sage d'entre eux, le plus enfumé aussi mais peu importe, Yassin est mort si vite que je ne m'en suis pas entièrement rendu compte. Je réalise peu-à-peu se qui se déroule actuellement. Fini le Gang Evil Trinity, terminé cette hypocrisie qui planait sans même que je le sache. Que vont devenir mes quartiers ? Que deviendront mes territoires ? Tout ce que j'ai fondé en des années entières va-t-il disparaître aussi vite que mon règne ? Le roi de cette jungle urbaine doit s'absenter quelques temps, mais je garderai un oeil aiguisé sur cette foutue ville, d'aussi loin que je pars me cacher. Je dois me faire oublier, au grand bonheur d'une population entière, au malheur de peu d'entre eux. Sans doute, je sais que je laisse derrière moi de véritables gangstaz, des gars qui en finiront complètement troublés d'un tel changement. Si violent. Je n'ose pas imaginer ce que va devenir Evil'z District, ce vaste territoire où peu de monde pouvait y poser les pieds, qui va le contrôler désormais ? Un tocards qui se croira surpuissant, maintenant que Melvin Nikita n'est qu'un fantôme. Mais ne vous réjouissez pas trop vite, ce gangster vit encore. Que le peuple profite de mon absence soudaine...

Seulement cinq minutes se sont écoulées, elles m'ont semblé longues pourtant. Deux belles bagnoles se montrent dans les rétroviseurs de la berline foncée. Shaïka et Jeff'. C'est qui ce Jeff' ? Ca me dépasse, je vais devoir faire connaissance avec ce qui semble être un indic' de Shaïka.
Je tourne la tête vers ma métisse qui échange quelques mots avec Sean. Nous sommes de nouveau partit, en cavale. Je connais ça, mais pas de cette manière.

" En route "

Il va falloir aller vite mais je serais le guide de cette petite troupe. Là où nous allons, les routes sont peu fréquentées et surtout, il faudrait chercher une aiguille dans une botte de foin. S'ils ont encore le courage de faire ça.

[...]

Tout défile, le paysage, le soleil refletant sur la carosserie des bagnoles, le bruit du moteur dans les oreilles, très peu de voitures nous ont croisé, je dirais seulement deux, en deux heures. Et maintenant, ça fait plus d'une demi-heure que les roues ne caressent plus le goudron, elles sont désormais confrontées aux cailloux, à la terre sèche et à la poussière. Nous entrons en plein coeur d'une forêt, dans un coin tranquille où je me suis planqué il y a quelques années, lors de mon évasion après Chicago. Tout ça c'est du passé, à l'époque un vieillard vivait là-bas. Un coin vraiment sympa, en plein coeur d'une vaste forêt, plus loin que Spanlino Hill. La forêt y est tellement dense qu'aucun hélicoptère ne pourrait remarquer la petite cabane qui sera notre nouvel habitat.

D'ailleurs, nous y arrivons, après avoir suivi un sentier coupé en plusieurs fois. Sean ne roule pas vite, il préfère prendre soin de sa berline, tout ce qui doit lui rester. Devant nous se présente une cabane en bois, plus grande que dans mes souvenirs. Le soleil parvient à traverser les feuillages des hauts arbres qui nous entoure. Les âmes, la vie de cette forêt. Bordel, si on m'avait dit que je devrais encore me planquer ici. Autrefois, le vieillard m'apprenaît que peu de monde connaissait cet endroit et qu'il fallait être ancien pour connaître l'histoire de cette cabane. Cet homme, est-il encore là aujourd'hui ? C'était un vieux métisse, je m'en souviens, plutôt cru mais il m'a accueilli sans chercher à comprendre quels crimes m'ammenaient ici. Je crois qu'il n'a jamais sus mon identité, il ne me l'avait jamais demandé et moi non plus. Et puis, je n'étais pas resté longtemps avant de retrouver la ville et de m'y installer encore, dans la peur quotidienne de me faire prendre de nouveau dans les filets. Mais il n'en est rien advenu, j'ai grandi aux côtés des légendes de cette ville, dont Krys Vance. Ah, lui, de là haut, que pense-t-il ?

Je sors du véhicule et m'approche de la cabane, la porte est fermée, les vitres sont bien plus sales qu'il y a des années et l'extérieur semble abandonné. Bizarre. Tout ça me paraît être un endroit délaissé. Le vieux métisse a-t-il rendu l'âme ? Je fais le tour de la cabane tandis que Sean sort rejoindre Shaïka et Jeff. Derrière, à quelques pas, un petit lac fait la joie des poissons... du moins s'il y en a. C'est con, un contraste parfait avec la ville. Une tranquilité apaisante, ici on peut carrément écouter les voix de la nature que nous perdons en ville. Aurevoir les pots d'échappements, bonjour l'air à peu près pur, aurevoir les bruits urbains, klaxons et crissements de pneus, bonjour chants des oiseaux...

Je retourne près de la porte et pousse cette dernière avec difficulté, à l'intérieur de la cabane tout est poussière, les pièces sont plongées dans le noir, la chaleur y est lourde. Je retourne en arrière et retrouve le groupe...

" C'est ici qu'on va devoir apprendre à vivre ensemble pendant quelques temps "
Sean : Ah ah ! C'est quoi ce trou ?
" Un trou un rat, negro, on doit s'planquer comme des rats vue c'qui s'passe ! "

Rétorquai-je violemment, le regard haineux.
Il ne rajoute rien, j'ordonne à ce qu'on m'aide pour entrer nos affaires, les armes et le reste. Il faut bien s'installer... Ici, nous serons en paix. Personne ne pourra nous trouver et je compte me faire discret.
[FIN]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://sanelona.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'emménagement surprise [Ma femme !] - LAST TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Déménagement surprise?
» Baignade improvisée et visiteur surprise {PV Amelian Findorel} TERMINE
» Emménagement {Emilia
» Surprise!!! •PV Jay• [TERMINE]
» Ahh ! L'Amour... (si vous êtes une femme, retournez immédiatement d'où vous venez) TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trinity City - GTA RPG :: -Les quartiers péripheriques :: Territoires des Gangstas et des Yakuzas :: Ex-Territoire des Gang Evil Trinity :: Ancienne Maison de Melvin Nikita & Shaïka Jackson-
Sauter vers: