AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Suite] Message troublant. [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James Carry
Mafia - Gangster
Mafia - Gangster
avatar

Nombre de messages : 67
Gang : aucun pour l'instan
Metier : Boxeur & Fournisseur
Date d'inscription : 18/06/2010

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): Mas G1

MessageSujet: [Suite] Message troublant. [Solo]   Mar 29 Juin - 1:53

[Début ==>http://gtarpg.actifforum.com/restaurant-italien-clemenza-f99/message-troublantsolo-t18409.htm#196453]

James rentra chez lui , le ventre plein certes , mais très épuisé. Surement à cause de cette foutue histoire qui ne peut qu'abaissé le moral de James. Pendant qu’il se déchaussait , des milliers de questions continuaient à se bousculer dans sa tête. Et si c’était son…Non , il ne faut pas espérer , car à la fin , on est toujours déçu. James posa son téléphone portable sur la table à manger, puis le brancha au chargeur , pour qu’il ne s’éteigne pas. On ne sait jamais , un nouveau message peut surgir à tout moment. Il se lança comme il le fait toujours sur le pouf du salon et alluma la télé. Jamais rien d’intéressant , à vrai dire. Les matchs de foot , oui. Mais à part ça , que du bidon , pour James. En effet , il n’était pas très « séries télévisées ». Mais ce qu’il détestait le plus à la télé , c’était les séries et films à l’eau de rose. En même temps , ça se comprend , pour un mec. James continue de zapper , encore et encore , quand soudain un nouveau message s’entendant sur le mobile de James. Il accourt sur son téléphone . De nouveau , le numéro est masqué . « Je sais que tu dois te demander qui je suis… » Evidemment que James se posait cette question. Dans sa situation , en tout cas. A quoi ça servirai ce genre de messages. A faire peur aux gens ? Stupidité ultime , selon James. Deux minutes après ce second message , en voilà un troisième. « Si tu veux le savoir , rendez-vous en bas de chez toi , à l’entrée de ton immeuble, là maintenant tout de suite. » A ce moment , la tension monte. L’homme ou femme savait où James habitait. Soit il, elle l’avait suivit , soit il, elle le connaissait. James aurait opté pour la première situation. James court à la fenêtre de sa chambre pour regarder si quelqu’un attendait en bas de l’immeuble. Personne pour le moment. Mais ça n’empêcha pas James de se vêtir de sa veste en cuir et de dévaler les escaliers à toute bombe. Arrivé en bas , il n’aperçoit personne. Quand il se désida à remonté , un homme apparut au loin. James se retourna et attenda que l’homme s’approche de plus près. Cet homme était vêtu d’un jean , veste ouverte . Banal , dirait-on. Mains dans les poches , il avait l’air décontracté. Lorsqu’il arriva à côté de James , c’est James qui ouvrit la conversation

« Alors c’est vous qui m’avez envoyé ces messages , hein ? Juste une question , pourquoi vous faites ça ? »

« Je t’es enfin retrouvé , James.. »

« Vous êtes qui ? On se connait ? »

« Non , on ne se connait pas. Permet-moi de m’invter chez toi , pour discuter , ça sera mieux. »

Intrigué , James accorda la permission de monter chez lui. Les deux hommes montèrent donc chez James. L’homme mystérieux s’assit sans rien demandé sur une chaise. James s’assit en face.

« Alors ? Je vous écoute. »

L’homme ne dit rien. Il prit son porte monnaie et sortit une carte. Ce n’était enfaite pas une simple carte. C’était sa pièce d’identité. James avait le cœur qui battait à cent à l’heure. Il prit la carte d’une main inquiète , et pris tout son temps avant de poser son regard sur le nom de la personne. « Carry » Ca y est. James devient tout rouge et sa chaleur corporelle commence à extrêmement devenir chaude. Il était brûlant. La mère de James lui avait dit qu’après le divorce elle ne voulait pas garder le nom de jeune fille , mais celui de son ex-mari.

« Ca ne prouve rien. Il y a des milliers de Carry sur terre »

« Mais je n’est rien dit. »

« Bon ça suffit , si c’est une plaisanterie , ce n’est pas du tout drôle. »

La même tête sur la photo qu’en vrai , l’homme se nommait Edward Carry. Né le 26 Janvier 1961. L’homme sortit un auter document de sa poche. Un certificat de naissance avec les noms des parents et de l’enfant.

« Tiens. »

Dessus , le nom de James , celui de sa mère , et de son père. Sous le nom et prénom du père y était inscrit : « Carry Edward ». Son cœur battait tellement fort , que l’on pouvait presque voir les battements à travers son T-shirt. James se passa la main sur le visage . Il ne pouvait pas en revenir. Une telle découverte si soudaine , et si étrange. Un tout petit murmure se fit entendre

« Pas possible…. »

James continua , à haute voix cette fois.

« Je…je… »

L’homme en face vu bien que James n’avait pas les mots , et l’embrassa sur le moment , les bras grands ouverts. Les deux hommes se serrèrent si fort , qu’ils allaient presque étouffés , aussi bien l’un comme l’autre. James ne se retenu pas et laissa une petite larme couler sur sa joue toute rouge. Mais James ne voulait pas en rester là .Il vouait tout savoir sur son père , qu’il rencontre enfin après 24ans .

« Je suis parti car j’avais peur de ne pas êter un bon père et de ne pas t’apporter ce qu’il te fallait tout au long te ta vie. Je me suis dis que ta mère réussirait mieux à t’élever sans un homme brute et soûl qui n’arrivait même pas à ce contrôler lui-même. J’ai toute ma vie regretter de vous avoir abandonné , ta mère et toi. J’étais tellement pris de remords , jour après jour , qu’après plusieurs années , j’ai décidé de revenir sur tes traces. J’ai essayé à plusieurs reprise de contacter ta mère , mais sans résultat. Elle ne doit pas vouloir me revoir. Après tout ce temps. Après de longues recherches , j’ai enfin réussi à te retrouver. »

James lui lança un sourire , en signe de compréhension. Mais il n’oubliai pas néanmoins le fait qu’il les avait abandonné , sa mère et James. Mais bref , James avait enfin pu rencontré son père. Quelques discussions sur des détails continuèrent, puis suite à cela , ils se quittèrent sur une promèsse de se revoir dans peu de temps , et de ne pas couper le contact , cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
James Carry
Mafia - Gangster
Mafia - Gangster
avatar

Nombre de messages : 67
Gang : aucun pour l'instan
Metier : Boxeur & Fournisseur
Date d'inscription : 18/06/2010

Feuille du personnage
Arme(s) portée(s) (3 max): Mas G1

MessageSujet: Re: [Suite] Message troublant. [Solo]   Jeu 1 Juil - 23:19

[Désolé du double post , mais je ne voulais pas recommencé un nouveau sujet pour rien , et si j'éditais le premier , ça ne collait pas tant bien avec la fin.]

Seulement quelques jours très rapides passèrent jusqu'a la suivante rencontre avec le père de James. Il était tout excité à l’idée de revoir son père. Une question lui tourmentait tout de même là tête. Assez étrange le message qu’il lui avait envoyé , la première fois. « Toi , dans un resto' Italien ?! Tu fais pitié , James. » Pour le premier texto qu’un père envoyait à son fils , c’était mais plus qu’original ! C’était même étrangement bizarre…Il n’aimait apparemment pas les italiens…Mais comment allait-il réagir lorsqu’il apprendra que son fils est lui-même un mafieux des italo-américains ?? Ne savait-il pas que la mère à James avait des origines Italiennes ? Peut-être qu’elle avait caché se détail au père de James et qu’un jour il l’avait découvert et il est partit ?Non…Il n’oserait pas encore mentir à son fils…James doutait fortement. Mais il s’en fichait , car son père ne peut rien lui reprocher après se qu’il a fait à James. James comptait bien lui annoncer qu’il faisait partit de la Mafia Italienne. Que son père le veuille , ou non.

Alors que James rêvassait tranquillement sur son pouf favoris , son téléphone sonna. Il se leva en soupirant. Il décrocha le téléphone et répondit avec une voix d’endormi.


« Âllôôô ? »

« Bonjour , James. C’est moi , Edward. »

« Ha ! Bonjour… »

Une lourde hésitation se fit sentir. James ne savait pas si il devait l’appelé papa , ou Edward…Ne sachant que dire , il ne continua pas sa phrase et se contenta d’un ``Bonjour’’ commun. Un soupir se fit entendre de l’autre côté du fil. Son père devait s’attendre à se que James ne s’habitue pas immédiatement à la situation. Enfin pour James , tant qu’il ne l’appelait pas ``fiston’’ tout allait bien.

« J’me demandais si tu voulais pas qu’on s’voit , pour se connaître un peu mieux. »

Et tout d’un coup James s’aperçu d’un détail qui ne le laissa pas trop sur sa faim. Un légèr accent canadien se fit entendre. James fût plus que surpris. Mais ça ne le dérangeait pas. Au contraire. On dirait bien que James avait maintenant trois origines: Italien , américain , et peut-être canadien… Il fût même si bien surpris qu’il en oublia la question.

« James ? Tu es là? »

« Hein ? Ha euh oui je suis là…Bien c’est d’accord quand veux tu que l’on se voie ? »

« Maintenant , chez toi , si ça ne te dérange pas trop. »

Avant de répondre. James se tourna et regarda son appart. Pas vraiment propre. James pensa même…Carrément dégueulasse. Il faut noté aussi que les deux colocataire n’était pas du genre nettoyeur. Il répondit ensuite.

« Bon alors pour maintenant , ça marche , mais pour chez moi , ça marche pas. »

« Ok , alors…Où veux-tu qu’on se retrouve ? »

« Que dirais-tu d’aller juste en dessous de chez moi , il y a un parc avec des bancs… »

Sur ce coup là , James n’avait pas vraiment trouvé le meilleur endroit pour se raconter sa vie et son passé…Mais bon , c’était déjà mieux que la porcherie dans laquelle James vivait !

« Okey , ça marche ! Dans 15 minutes devant ton immeuble ! »

James raccrocha au téléphone. Il prit sa veste , comme d’habitude (dit donc , les habitudes reviennent souvent^^)puis se chaussa. Il descendait les escaliers tout tranquillement , comme il avait 15 minutes devant lui. Lorsqu’il arriva en bas , il chercha un banc libre , puis il s’assit et attendit tranquillement son père. Il n’eût besoin que d’attendre 10 minutes. Son père arriva , salua James et s’assit à côté de lui. James le salua aussi.

« Je pense qu’on a des choses a se dire… »

James se contenta d’acquiescer. Il attendu un instant , et son père continua.
« Alors , que veux-tu savoir en premier sur moi ? »

« Je ne sais pas…Commence par le commencement. »

« Bien…Bon alors , je n’suis pas né en Amérique. Enfin sur le continent américain , oui ! dit-il en riant. Je viens du Canada. J’y ai grandit jusqu’à onze ans. »

« Que s’est-il passé ? »l’interrompit James

« J’ai fui. »

*Encore une fois !* pensa James.

« Encore une fois , tu dois te dire. »

*Putain il lit dans mes pensées !*

« Et tu as raison. Les deux fois étaient des grosses conneries. Enfin peut-être pas la première. Si je n’avait pas fui , je n’aurai sans doutes jamais rencontré ta mère. Au canada , j’ai été maltraité. Mon père me battait , et ma mère ne disait rien et pleurait la nuit dans son lit. Alors j’ai préférer partir. Et si je mourrais de froid , ou encore dévoré par les loups , je n’aurai plus souffert. La vie était dure autrefois , tu sais.. »

*Combien de fois je l’ai entendue , celle-là!*

« Je suis donc partit et j’ai réussi à passer la frontière et à me retrouver en Amérique , grâce à un drôle de gars , un hippie , qui m’avait recueillit sur la route. Il avait réussit à passer les douanes sans que je me fasse remarqué ! Un super type ! Mais malheureusement , j’étais tombé dans un quartiers pas du tout sûr , bourré de racailles et compagnie…Tu vois le genre de lieu…Et puis , je ne sais pas pourquoi la vie m’a épargnée , mais j’ai été recueillit par un gangsta’ qui n’était pas vraiment un gangsta’ puisqu’il m’avait recueillit. Il m’avait élevé et protégér jusqu’à mes 16ans. »

« Qu’est-ce qui c’est passé après » lui demanda James comme un gamin qui écoutait son histoire avant de s’endormir.

« Il a été tué…En effet , il avait quelques dettes qui lui pesaient sur la tête depuis un bon bout de temps. Ensuite, j’ai rencontré ta mère, et elle est tombée enceinte. Tu connais la suite... »

James regarda mon père. Il avait raconté son histoire en 5 minutes , alors qu’a la base , il devait la raconter en ,quoi...18ans environ ?.James n’avait peut-être pas encore tout à fait réalisé se qui était entrain de lui arriver. Il continua

« Maintenant , à toi de me raconter ton enfance dans laquelle j’aurais dû être à tes côtés… »

James gémissait. Il n’avait apparemment pas très envie d’en parler. Mais puisque Edward avait prit la peine de le faire , James commença son histoire depuis le début.

« Et bien moi je suis né en Amérique. Tu le sais déjà. En Californie à Malibu. A 13 ans , je me suis fait racketter la première fois. C’est à partir de là que j’ai commencé à découvrir la drogue , les mafieux, etc. … Le côté noir de l’Amérique, je dirais. Après j’ai quitté la maison à 17 ans. Mais je m’en veux d’avoir laissé maman toute seule. Elle me disait sans cesse qu’il ne fallait pas que je m’inquiète pour elle. Qu’elle s’en sortirait. À Malibu , je tournais déjà autour du trafique et de la drogue. Puis ensuite je me suis laissé prendre au jeu. Au poker , surtout. Ca m’a fait pas mal de problèmes d’ailleurs. J’étais traqué par plusieurs personnes dangereuses. Alors j’ai décidé de partir de Malibu pour recommencer une nouvelle vie et arrêter de me faire traquer par les autres. Je voulais changer de camp, si on peut dire ça comme ça. Alors je suis descendu jusqu’à Trinity City , et je m’y suis installé , et voilà ma vie. »

« Hmm. Et qu’est-ce que tu deviens. Tu n’as pas fait d’études apparemment. Tu travailles ? »

« Je suis boxeur. Depuis petit , j’admirais la boxe et les boxeurs. Contrairement au catch , c’est du vrai ! Et puis je suis aussi fournisseur…de bijoux en tout genre. »

« Ha ! J’adore la boxe J’en ai fait quand j’était plus jeune. Et j’étais le champion de mon village ! »

James ne fût pas vraiment surpris , en voyant la taille de ses bras…Et James savait à présent de qui il tenait sa passion pour la boxe

« Mais malheureusement je n’ai pas de manager pour mes combats.. »

« Un manager de boxe ?! Mais tu l’as trouvé ton boss ! »

James , curieux , ne comprit pas immédiatement ce que voulut lui dire son père.

« Je peux être ton manager si tu veux ! J’ai peut-être pas de diplôme de Harvard , mais j’ai les compétences et les sources ! Dans mon passé , j’ai été a plusieurs reprise manageur de boxeur connu dans le passé… »

Comprenant maintenant la proposition de son père , James ne peut s’empêcher de crier de joie comme un gamin.

« C’est vrai ?! C’est super ça ! J’suis totalement d’accord ! »

« Super , James ! »

Il regarda sa montre puis sursôta d’un coup .Surement qu’il était en retard quelque part.

« Ho mon dieu , j’dois y aller, j’suis en retard ! Bon , James. On se contact bientôt , hein ! J’y vais ! »

Il se leva et partit. James le regarda s’en aller , puis remonta chez lui , dans sa porcherie. Il prit un paquet de Chips et une bière et se posa sur son pouf…

Malgré son intention de tout lui dire , James n'avait cepandant pas réussit à lui parler de la Mafia Italienne...Il avait peur de la réaction de son père , vis-à-vis de ses origines...
Revenir en haut Aller en bas
 
[Suite] Message troublant. [Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BACKGROUND] Karak Azgal
» Message from Barak Obama
» Pas de message d'activation
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» Message pour le roi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trinity City - GTA RPG :: -Les quartiers péripheriques :: Territoires des Tuneurs et de la Mafia :: Bloc 1-
Sauter vers: